Sites Inria

English version

Journées du patrimoine 2013

Laura Bernard - 12/09/2013

Interaction en réalité augmentée spatiale et sauvegarde du patrimoine

Manao-sculpture

L'année 2013 revêt pour le monde du patrimoine une importance particulière : elle est le cadre de la commémoration du centenaire de la loi du 31 décembre 1913, texte fondateur pour la protection des monuments historiques en France, mais aussi une occasion de célébrer la 30e édition des Journées européennes du patrimoine. À cette occasion, le centre Inria Bordeaux – Sud-Ouest a souhaité dévoiler en quoi le numérique tient un rôle majeur dans les dispositifs de sauvegarde du patrimoine monumental. 

À la convergence de l'optique et de l'image de synthèse, l’équipe Manao s’est fixé pour objectif d'étudier comment la lumière, la matière et la forme interagissent en synergie, ceci afin de parvenir à de nouvelles représentations de l'apparence. Le projet Manao a aussi pour but de prendre en compte les échanges entre le monde réel et le monde virtuel, et le monde numérique et l'observateur final. Cela permettra de développer les usages de l'image de synthèse en direction des scientifiques, des artistes, de l'industrie et aussi du patrimoine. 

Brett Ridel étudie l’interaction en réalité augmentée spatiale  toujours dans l’objectif d’apporter de l’information numérique au monde réel. 

Qu'est-ce que la "réalité augmentée spatiale" ?

Il s'agit d'une technique permettant d’augmenter un objet, c'est-à-dire d’apporter de l’information au sujet de cet objet, et ce un utilisant un vidéo-projecteur.

En quoi consiste votre projet de recherche chez MANAO ?

Brett Ridel  : L’idée principale est d’améliorer la lecture d’objets archéologiques en mettant en avant leurs caractéristiques géométriques. Pour cela, un vidéoprojecteur projette directement sur l’objet les informations géométriques. Il est ainsi possible de colorer en rouge et en bleu les convexités (les bosses) et les concavités (les creux) à la surface de l’objet.

Pour rendre cette expérience interactive, l’utilisateur doit tenir dans sa main un périphérique permettant de simuler l’utilisation d’une lampe-torche. En fonction de la position et l’orientation dans l’espace de cet interacteur, le vidéoprojecteur éclaire l’objet en simulant un spot lumineux. En fonction de l’angle d’inclinaison et de la distance entre l’objet archéologique et l’interacteur, l’intensité lumineuse du spot lumineux à la surface de l’objet varie.

Qu’est-ce que le projet V-MUST ?

Manao-capteur

Brett Ridel  : Le projet V-MUST est un réseau d’excellence européen. Il a pour objectif d’associer des techniques d’informatique récentes telle que la réalité augmentée à des cadres d’exposition dans de véritables musées. Dans le cadre de ce projet, le musée Allard Pierson Museum (Amsterdam) a fait appel au savoir-faire de notre équipe pour installer une variante de ce dispositif.

Plutôt que d’afficher des informations au sujet de la géométrie d’un objet, l’idée est d’afficher les couleurs d’origines d’un artefact (estimées par un archéologue) avant que le temps ne fasse son œuvre. La lampe torche est cette fois ci simulée directement avec le doigt de l’utilisateur (le doigt est détecté par le Leap Motion ).

L’installation s’étant faite début juillet, des premiers avis ont pu être recueillis, et on constate que même les visiteurs qui ne sont pas forcément familiers avec le domaine de la réalité augmentée spatiale  apprécient de pouvoir visualiser simplement les couleurs de la stèle d’origine.

L’un des points intéressant est ici de confronter le monde de l’archéologie avec le monde du numérique.

Quels sont les enjeux liés à ce projet ?

Brett Ridel  : Les principaux enjeux en terme d’interaction sont de permettre à des personnes non habituées voire parfois réfractaire au domaine informatique (dans sa généralité) d’avoir accès à un ensemble d’informations accessibles grâce à la réalité augmentée spatiale.

Une future exposition au Living Lab de cap science Bordeaux est prévue et permettra d’obtenir d’avantage de résultats au sujet de ce dispositif permettant d’améliorer la lisibilité d’un objet archéologique.

Mots-clés : Manao Inria Bordeaux - Sud-Ouest Réalité augmentée

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !