Sites Inria

English version

Prix

Marion Bachelet - 11/12/2013

Thomas Cederborg et Simon Labarthe récompensés par le prix THESAQT

Thomas Cederborg et Simon Labarthe, respectivement doctorants des équipes de recherche Flowers et Carmen, ont reçu le prix THESAQT, qui récompense leurs travaux de thèse, à l’occasion du forum de l’innovation globale NovAqt.

C’est lors de l’Aquitaine Think Tank , journée de conférences pointues dans le cadre du forum NovAqt, que la région Aquitaine a souhaité récompenser le travail d’étudiants par la remise de prix de thèses qui s’inscrivent dans des thématiques prioritaires comme « l’habitat », « la santé et le bien-être », ou « l’apprentissage »… Deux doctorants du centre Inria – Sud-Ouest ont reçu le prix THESAQT pour leurs travaux respectifs dans les domaines de la robotique et de la santé.


Thomas Cederborg : apprentissage social chez les robots

Thomas Cederborg vient de la prestigieuse école « Chalmers Institute of technology » , en Suède. Il a rejoint Inria en 2009 (Master en physique et statistiques) dans l’équipe Flowers, dont les travaux se focalisent sur la robotique développementale et sociétale. Sa thèse porte sur les mécanismes permettant aux robots d'apprendre à communiquer avec les humains et à effectuer des tâches que l’humain souhaiterait.

Il travaille donc sur le langage de l’apprentissage et de l’imitation chez les robots. Pour cela, il utilise un algorithme innovant qui permet au robot d’apprendre plusieurs tâches différentes à partir de démonstrations. Il étudie aussi la façon de mieux comprendre les signaux de feedback du professeur « humain » qui interagit avec le robot.


Simon Labarthe : électrophysiologie cardiaque

Simon Labarthe a rejoint l’équipe Carmen depuis 2010, une équipe qui mène des travaux sur la compréhension et le traitement des pathologies cardiaques électriques, en collaboration avec les instituts médicaux de la région bordelaise. La thèse de Simon porte sur la modélisation des arythmies cardiaques, et se focalise sur les oreillettes du cœur.

Il travaille en collaboration avec des médecins de l’hôpital Haut-Lévêque (CHU de Bordeaux) et des biologistes et modélisateurs (bio-ingénieurs) de l’IHU LIRYC (Institut de RYthmologie et de modélisation Cardiaque fondé par Michel Haïssaguerre, professeur reconnu mondialement).


Arythmie auriculaire - © Photo Inria

Simon développe ainsi des outils mathématiques permettant d’intégrer aux simulations des spécificités physiologiques des oreillettes. Son prix a été décerné dans la catégorie « santé et bien-être ».

Mots-clés : NovAQT Électrophysiologie cardiaque Thèse CARMEN FLOWERS Robots Apprentissage

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !