Sites Inria

Interview

Bel Dumé - 20/07/2012

Dominique Guénaux explique la collaboration avec l'équipe Phoenix

Dominique Guénaux Dominique Guénaux - @ Inria

Les objets communicants ou en réseau sont en train de créer des « espaces intelligents » dans de nombreux domaines très différents, y compris l’assistance aux personnes âgées ou avec déficits cognitifs. Ces espaces intelligents sont un défi pour l’informatique, et en particulier pour le développement des logiciels et la sécurité des réseaux. 

L'Équipe de recherche Phoenix travaille sur des langages informatiques dédiés qui adressent les dimensions fonctionnelles et non-fonctionnelles d’un espace intelligent, et les intègre dans le système dès le départ. Grâce à leur spécificité, ces langages sont adaptés à leur environnement et améliorent la fiabilité et l’efficacité du logiciel final.

La technologie développée par Phoenix arrive à une certaine maturité avec la DiaSuiteBOX qui est sur le point d’être couplée par voie de transfert avec une autre box pour seniors (nommé le « Li1 ») développée par une PME parisienne, Ubiquiet. Le partenariat entre Inria et Ubiquiet (une société qui développe des technologies et des services pour le bien vieillir des personnes âgées ou avec déficiences cognitives) est née en novembre 2011 lors d’un évènement à Paris durant lequel Inria organisait une journée sur les transferts technologiques. Ubiquiet mettra une couche logicielle pour que la technologie Inria puisse s’interfacer avec sa propre box. 

La plateforme DiaSuiteBOX peut fonctionner avec différentes interfaces de communication comme Bluetooth et USB, entre autres, et inclut un catalogue d'applications ouvert qui répond aux besoins des utilisateurs. Les applications DiaSuiteBOX sont certifiées automatiquement avant d'être mises en ligne dans le catalogue. 

Le Li1 est une box « réelle » qui possède un système de cartes polyvalentes qui assure la sécurité de la personne âgée et facilite sa vie quotidienne. Par exemple, l’usager peut mettre une photo de son fils dans la boîte, et l’appareil lui téléphone automatiquement. Il peut également recevoir et envoyer des courriels, écouter la radio, surfer sur le net et recevoir des informations ciblées. Par exemple, elle peut s’abonner aux services spécifiques, telles que les actualités des associations locales, ou à un service conciergerie pour trouver un taxi, par exemple, ou un livreur de repas à domicile.

La box veille aussi sur la sécurité des personnes âgées avec son système de capteurs. L’appareil intervient en cas de chute de l’utilisateur, par exemple, ou quand il fait un malaise. Les changements perturbateurs dans l’environnement de l’usager – comme un incendie, pour citer un exemple - peuvent également être détectés.

« Le mot-clé du Li1 est la polyvalence, » nous explique Dominique Guénaux, Directeur général d’Ubiquiet. « De la surveillance médicale en passant par l’envoi d’un SMS ou photo, notre boîte permet de tout faire. » Comme pour le système DiaSuite Box d’Inria, le système est parfaitement adapté aux besoins de chaque utilisateur, et est interactif.

Notre collaboration avec l’équipe Phoenix va nous faire gagner beaucoup de temps avec une technologie éprouvée

Les deux technologies Li1 et DiaSuiteBOX sont complémentaires. Tandis que la plateforme Phoenix peut être mise sur le Cloud, la Li1 box sera déjà installée chez l’utilisateur, qui n’aura pas besoin d’acheter un logiciel séparé pour que les deux box soient liées ensembles.

« Notre collaboration avec l’équipe Phoenix va nous faire gagner beaucoup de temps avec une technologie éprouvée, » constate Dominique Guénaux. « Nous en sommes actuellement à vérifier que les deux environnements sont compatibles  - un travail qui est principalement réalisé par Inria. Si les travaux sont concluants, nous pourrons envisager une collaboration sur le long terme. »

Mots-clés : Ubiquiet Bordeaux - Sud-Ouest Assistance à la personne PHOENIX Transfert PME

Haut de page

Suivez Inria