Sites Inria

Publication

20/12/2013

Aux sources de la parole, Auto-organisation et évolution

Quelle est l'origine de la parole ? Comment se forment les langues et comment évoluent-elles ? Comment un enfant apprend-il à parler ? Des robots peuvent-ils apprendre, et même inventer leur propre système de parole ? Comment construire des robots peut-il nous aider à comprendre l'Homme ?

Ce livre étudie ces questions, en suivant une approche systémique, où le problème est abordé dans sa globalité. Il invite les sciences humaines, les sciences naturelles et les sciences du numérique dans le même laboratoire scientifique pour comprendre mieux les mystères du langage.

Traçant un parallèle avec la formation de structures biologiques comme les spirales des coquillages ou les nids des abeilles, ce livre explore comment des phénomènes d'auto-organisation, en interaction avec la sélection naturelle, peuvent expliquer la genèse de la parole.

En particulier, il présente des expériences robotiques dans lesquelles une population de robots numériques invente, forme, et négocie son propre système de parole  au cours d'interactions pair à pair, et les compare aux systèmes humains.

Il étudie aussi comment, au cours du développement de l'individu, le babillage et l’imitation vocale peuvent eux-mêmes s’auto-organiser, résultant d’un mécanisme de curiosité, motivation intrinsèque qui pousse le nourrisson à découvrir son corps et ses interactions avec l’environnement par pur plaisir d’apprendre.

Dans ce contexte, et à partir de perspectives nouvelles en intelligence artificielle, il explique comment il est possible de modéliser des mécanismes de curiosité permettant à un robot d'explorer et de découvrir son corps et ses interactions avec l'environnement physique et social.

Ainsi, des cartes nouvelles se dessinent, et nous montrent des chemins jusqu’alors inconnus pour remonter aux sources de la parole.

L'auteur

Pierre-Yves Oudeyer

Pierre-Yves Oudeyer, directeur de recherche chez Inria, étudie les mécanismes de l'apprentissage et du développement sensorimoteur, cognitif et social chez l'humain et chez les robots. Suivant une approche multidisciplinaire, où les sciences informatiques et robotiques participent à notre compréhension du vivant et de l'Homme, il s'intéresse au rôle de l'auto-organisation et de l'apprentissage au cours des interactions entre cerveau, corps et environnement physique et social.

En particulier, il étudie le rôle de la curiosité et des motivations intrinsèques dans l'acquisition de nouveaux savoir-faire, et a joué, avec ses collaborateurs, un rôle pionnier dans l'élaboration de mécanismes de curiosité en robotique et en intelligence artificielle. Ces expérimentations robotiques ont aussi mené à des hypothèses nouvelles sur l'organisation du développement cognitif chez l'enfant, et la manière dont il découvre progressivement son corps et les interactions avec son environnement.

Il a également étudié la manière dont des langues nouvelles peuvent se former dans des communautés d'individus, et en particulier en construisant et en analysant des populations de robots capables d'inventer leurs propres langues.

Lauréat du programme européen ERC et du prix Le Monde de la recherche universitaire, il dirige l'équipe Flowers à Inria et à l'Ensta ParisTech, et a été chercheur au Sony Computer Science Laboratory à Paris.

Il participe aussi activement à la diffusion des sciences vers le grand public, au travers de l'écriture d'articles et de livres de vulgarisation, et en participant à des expositions sur les sciences. Il a notamment participé à l'exposition "Mathématiques: Un Dépaysement Soudain" à la Fondation Cartier, et collaboré avec le cinéaste David Lynch dans le cadre du projet Ergo-Robots.

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !