Sites Inria

English version

Baromètre

8/11/2011

Inria publie les résultats de la première édition de son baromètre sur Les Français et le Nouveau Monde numérique

Inria, institut public de recherche en sciences du numérique,  a lancé avec TNS Sofres une grande enquête pour mesurer chaque année les attitudes des Français vis-à-vis du numérique et leur perception de ce « Nouveau Monde ».

Pour communiquer, se soigner, voyager ou encore se divertir, notre société compte toujours plus sur les technologies numériques. Des inventions qui façonnent aujourd’hui les contours d’un « Nouveau Monde ». Ce quotidien, à la fois invisible, multiple et omniprésent, soulève une question fondamentale : quelle compréhension les Français ont-ils du monde numérique dans lequel ils évoluent ? C’est pour répondre à cette question, qu’Inria a réalisé en partenariat avec l’institut TNS Sofres  un baromètre, qui dressera au fil des années une cartographie de la population française face à ce monde en mutation.

Six comportements distincts face au numérique

Les Français n’ont pas tous la même façon d’appréhender ce monde façonné par les sciences du numérique. Certains ont déjà pris possession de ce Nouveau Monde, d’autres refusent le « tout numérique »...

  • Les grands explorateurs (18%)  : Pionniers du numérique et toujours en tête de file, ils sont les premiers spécimens de l’Homo Numericus . Ils prennent véritablement possession de ce Nouveau Monde et s’y déplacent aisément, toujours en quête de lieux insolites à découvrir.
  • Les baroudeurs pragmatiques (16%)  : Ils se déplacent rapidement sur ces territoires défrichés par les grands Explorateurs, dans une démarche avant tout pragmatique. Curieux et ouverts, lucides sur ses potentiels, ils ont également conscience de ce que le « monde d’avant » avait de structurant et mettent en avant la responsabilité dans leur exploration.
  • Les apprentis voyageurs (20%)  : Ils viennent tout juste de s’engager sur les sentiers du Nouveau Monde, aventureux et enthousiastes mais ils n’osent encore que rarement emprunter ses chemins sauvages.
  • Les randonneurs vigilants (16%)  : Ils savent qu’ils font partie d’un Nouveau Monde mais se méfient des territoires qu’ils découvrent et font un usage encore relativement modéré de leurs propres découvertes.
  • Les révoltés du numérique (10%)  : Observant les évolutions de ce Nouveau Monde d’un œil inquiet, ils utilisent les nouvelles technologies mais n’en apprécient pas les conséquences. Ils se montrent plutôt nostalgiques face à ces nouveaux espaces et rêvent de réembarquer dans le monde d’avant pour retrouver leur confort et leurs repères.
  • Les bienheureux sédentaires (16%)  : Le numérique est loin d’être indispensable pour eux. Ils ne s’y confrontent pas ou peu dans leur vie quotidienne et ne cherchent pas à s’informer des évolutions dans ce domaine. Ils ne sont pour autant pas opposés aux évolutions et peuvent réviser leur jugement devant des exemples concrets d’utilisation.

Par ses travaux de recherche et ses relations avec le monde industriel, Inria participe au développement du Nouveau Monde numérique. Il souhaite aussi favoriser le débat public autour des questions de société liées au numérique et doter tous les « voyageurs du monde numérique » des bons outils pour mieux appréhender ces nouveaux horizons.

À propos d’lnria

Créé en 1967, Inria est le seul institut public de recherche entièrement dédié aux sciences du numérique. A l’interface des sciences informatiques et des mathématiques, les 3400 chercheurs d’Inria inventent les technologies numériques de demain. Issus des plus grandes universités, ils croisent avec créativité recherche fondamentale et recherche appliquée. Ils se consacrent à des problèmes concrets, collaborent avec les acteurs de la recherche publique et privée en France et à l’étranger, et transfèrent le fruit de leurs travaux vers les entreprises innovantes.

Les chercheurs des équipes Inria ont publié plus de 4800 articles en 2010. Ils sont à l'origine de plus de 270 brevets actifs et de 105 start-ups. Le budget d'Inria s’élevait en 2010 à 252,5 millions d'euros dont 26% de ressources propres.

Mots-clés : Baromètre "Equipement numérique des Français" "Inventions et développements numériques" "Opinion et usages du numérique" "Sciences du numérique" "TNS Sofres" "France Inter" TF1 Metro

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !