Sites Inria

Assemblée générale

Muriel Droin - 27/04/2011

Première assemblée générale d’Allistene, Alliance des Sciences et Technologies du Numérique

La première assemblée générale d’Allistene s’est tenue le 20 avril dernier. Après une présentation générale de l’alliance,  les six animateurs des groupes programmatiques ont présenté l’état d’avancement des travaux de leur groupe.

Premier bilan 2010/2011

Tout au long de cette année, plusieurs actions ont été menées afin de mieux faire connaître l’alliance : mise en place d’un WIKI, plaquette de présentation des axes scientifiques des groupes de travail, participation aux groupes de concertation thématiques de la SNRI, participation aux investissements d’avenir…

Pour une meilleure coordination des différents acteurs de la recherche dans les sciences et technologies du numérique

Deux contrats ont été signés en 2010/2011 pour répondre à cet objectif :

  • Accord de coordination entre l’ANR et Allistene

Au travers d’un accord de coordination signé en novembre 2010, l’ANR et les organismes de l’Alliance des sciences et technologies du numérique se sont mis d’accord pour reconnaître la complémentarité de leurs actions et la nécessité d’assurer une pleine cohérence en matière de programmation des recherches au niveau national dans le domaine des sciences et technologies du numérique, en s’appuyant sur le Comité scientifique sectoriel « STIC » et sur les structures de l’Alliance.

  • Accord cadre entre l’Inria et le CNRS

Cet accord signé le 15 avril 2011, complète le dispositif d’Allistene, en améliorant la coordination des deux organismes et en proposant des modalités de coopération avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Accompagner le transfert

Afin de sensibiliser les chercheurs et les enseignants chercheurs au transfert, le CNRS, Inria et l’Institut Télécom, membres d’Allistene, ont mis en place le programme CVStene . En donnant accès à des réseaux nationaux et internationaux d’entreprises cibles, en offrant une expertise et un soutien opérationnel sur des projets ciblés, l’alliance permet une montée en compétences des enseignants-chercheurs et des chercheurs sur le transfert et la valorisation

L’Éthique et la Recherche. 

La recherche dans les sciences et technologies du numérique est confrontée à de nombreuses questions éthiques. Pour répondre à ces questionnements, Allistene a mis en place une commission de réflexion sur l’Éthique de la recherche.  

Deux rapports sur l’éthique de la recherche ont par ailleurs été publiés en 2010 :

- « Pour une éthique de la recherche en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication » par le CNRS. 
 - « La création d’un comité d’éthique en Sciences et Technologies du Numérique » par Inria. 

Présentation d’Allistene

S’inscrivant dans la Stratégie nationale de recherche et d’innovation (SNRI) définie par le gouvernement en 2009, Allistene, créé en décembre 2009, a pour mission d’assurer une programmation coordonnée de la recherche française dans les sciences et technologies du numérique. Ses objectifs :
-    Coordonner les acteurs de la fonction programmatique autour de priorités scientifiques et technologiques ;
-    Élaborer des programmes nationaux répondant à ces priorités, et des modalités pour la mise en œuvre de ces programmes ;
-    Renforcer les partenariats et les synergies entre l’ensemble des opérateurs de la recherche du domaine, universités, écoles, instituts, mais également entreprises ;
-    Prolonger les priorités et programmes nationaux dans les différentes initiatives européennes relevant du domaine.
Allistene regroupe en tant que membres fondateurs la CDEFI, le CEA, le CNRS, la CPU, Inria et l’Institut Télécom. Ses membres associés sont l’INRA, l’INRETS et l’ONERA.
L’alliance Allistene est placée sous la responsabilité d’un comité de coordination présidé depuis le 1er mars 2010 par Michel Cosnard, Président-directeur général d'Inria.
Ce comité assure une coordination des membres fondateurs sur cinq grandes missions dont l’animation est confiée à un vice-président : Philippe Baptiste (CNRS) pour la prospective et la stratégie globale, Guy Cousineau (CPU) pour les enjeux de formation supérieure, Francis Jutand (Institut Télécom) pour la programmation, Christian Lerminiaux (CDEFI) pour la coopération européenne et internationale et Jean Therme (CEA) pour la valorisation et les relations industrielles.

6 groupes programmatiques

L’alliance s’appuie sur des groupes programmatiques qui :
-    rassemblent des personnels scientifiques des membres ;
-    sollicitent des experts désignés par le comité de coordination ;
-    et associent à leurs travaux, en qualité de partenaires, les représentants des pôles de compétitivité ou d’entreprises industrielles impliqués dans les domaines particuliers dont ils ont la charge.
Les six groupes programmatiques d’Allistene : « Modèles, calcul, complexité, contrôle et analyse» ; « Logiciels et systèmes informatiques : conception et réalisation de systèmes matériels et logiciels» ; « Réseaux et services de communication et d’information» ; « Contenus, connaissances, interfaces, interactions et robotique» ; « Technologies et dispositifs matériels : technologies et dispositifs de saisie, traitement, transport et stockage de l’information» et « Recherche intégrative, et  intégration des systèmes ».

Mots-clés : Allistène Technologies numériques Assemblée générale Alliance

Haut de page

Suivez Inria