Sites Inria

English version

Réalité virtuelle

8/11/2010

Inauguration de l'espace immersif Gouraud-Phong, plate-forme mutualisée spécialisée dans la réalité virtuelle

Michel Cosnard, Président-directeur général d’Inria et Gérard Giraudon, directeur du centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée inaugurent l'espace immersif "Gouraud-Phong" aux côtés de Francis Lamy, préfet des Alpes-Maritimes et Michel Vauzelle, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sont également présents : Eric Ciotti, député-président du conseil général des Alpes-Maritimes, Jean Leonetti, président de la CASA, député-maire d'Antibes Juan-les-Pins et Jean-Pierre Dermit, maire de Biot, vice-président de la CASA et Henri Gouraud.

Une salle immersive à dimensions variables

La réalité virtuelle est depuis longtemps un des axes de recherche important du centre Inria Sophia Antipolis – Méditerranée.  Afin de renforcer ses capacités dans ce domaine avec un équipement à la pointe de la recherche internationale, le centre s'est équipé d'une salle immersive originale et performante. La salle "Gouraud-Phong" rassemble deux équipements distincts : un cube immersif (iSpace) et un mur d’image (CadWall) qui offrent un rendu visuel en relief (stéréo) de haute qualité, une restitution sonore spatialisée et le suivi de position de différentes cibles ou marqueurs optiques. Il est également possible de se connecter directement sur une ferme de PC, bénéficiant ainsi d’une puissance de calcul importante pour coupler du calcul haute performance (HPC ) à la visualisation et à l’interaction, et pour obtenir une génération de sons ou d’images plus performante.

S’adapter aux besoins des utilisateurs

Cette plate-forme mutualisée de recherche permettra aux chercheurs de l'institut et à leurs partenaires européens, régionaux, académiques ou industriels de tester leurs logiciels ou de visualiser leurs données en 3D.

La communauté de la réalité virtuelle et de l’interaction 3D dispose dorénavant d’un équipement de pointe pour améliorer les technologies qui l’intéressent : par exemple les modes d’interaction intuitive ou les algorithmes de rendu pour des applications de type jeux vidéo, production multimédia ou touchant à l’architecture et à l’urbanisme. Les chercheurs d’autres domaines y trouveront des moyens inédits d’explorer leurs données en 3D et d'expérimenter de nouvelles manières d’interagir avec elles. Ceci permettra, par exemple, de simuler des phénomènes complexes - comme en mécanique des fluides ou en imagerie médicale - mais aussi, de manière plus inattendue, d'étudier in situ les phobies dans le cadre de collaborations avec des psychologues. Le mur immersif offre aux chercheurs une première approche de ces techniques pour faire évoluer progressivement leurs logiciels de visualisation vers l’immersion totale. De la simple image projetée à la restitution en relief, puis à l’ajout d’un système de suivi de position ou à l’utilisation d’outils plus performants, tout est ainsi conçu pour faciliter la transition vers le cube.

À propos d’Inria

Établissement public à caractère scientifique et technologique, sous tutelle des ministères chargés de la Recherche et de l'Industrie. Budget annuel (2009) : 217 M€ dont 21% de ressources propres. Centres régionaux de recherche : Paris - Rocquencourt, Sophia Antipolis – Méditerranée, Grenoble – Rhône-Alpes, Nancy – Grand Est, Rennes – Bretagne Atlantique, Bordeaux – Sud Ouest, Lille – Nord Europe, Saclay – Île-de-France. 3 150 chercheurs, dont plus de 1000 doctorants, travaillant dans plus de 170 équipes-projets dont la plupart sont communes avec d’autres organismes, des grandes écoles, des universités. 80 équipes associées dans le monde. Une centaine d’entreprises créées depuis 1984.
Pour en savoir plus : www.Inria.fr

Mots-clés : Plateforme mutualisée Réalité virtuelle Communiqué 3D Sophia Antipolis - Méditerranée

Haut de page

Suivez Inria