Sites Inria

Partenariat Centrale Lille - Inria

Léa Angeli - 11/07/2016

Un partenariat renouvelé entre Centrale Lille et Inria sur les sciences du numérique

Centrale Lille et Inria renouvellent, le vendredi 8 juillet 2016 à 17h, leur partenariat scientifique en signant un nouvel accord-cadre. Depuis 2007, Centrale Lille et Inria associent leurs compétences pour promouvoir l'excellence scientifique dans le domaine des sciences du numérique au travers de leurs équipes de recherche communes. La cérémonie de renouvellement d'accord-cadre entre l’institut et l'école d'ingénieurs aura lieu le 8 juillet 2016 dans l'amphithéâtre du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe à Villeneuve d'Ascq.

La performance et la réussite de ce partenariat réside principalement dans la confiance et l'attention à maintenir un accord conforme avec les objectifs et l'évolution de chacun au fil des années.

Des équipes de recherche communes

Concrètement, le grand principe de ce partenariat s'exprime notamment à travers la création d'équipes projets communes réunissant un groupe de chercheurs engagés dans la définition d'un projet et d'objectifs partagés coordonnés par un leader scientifique.

 
 
 
 
 
 

Aujourd'hui, le centre de recherche Inria Lille – Nord Europe et Centrale Lille comptent une équipe-projet commune sous la responsabilité de Jean-Pierre Richard :

  • Non-A (commune avec Centrale Lille, le CNRS et l’Université de Lille - Sciences et Technologies*) dont les travaux de recherche en mathématiques appliquées ont été par exemple utilisés pour développer des modèles pour l’étude du comportement d’huîtres dans des écosystèmes marins du Bassin d’Arcachon afin de repérer d’éventuels signes d’une pollution de l’eau. 

* au sein de l'UMR 9189 CNRS-Centrale Lille- Université de Lille – Sciences et Technologies, CRIStAL.

Actuellement deux autres équipes de recherche communes sont en cours d’instruction. Elles sont dirigées respectivement par Christian Duriez et Luce Brotcorne :

  • Defrost qui focalise ses recherches sur un domaine en pleine émergence : la robotique déformable. C’est actuellement la seule équipe au monde à pouvoir modéliser un robot mou sur logiciel. Ils utilisent l’impression 3D pour fabriquer des robots en silicone afin de tester et valider leurs travaux. Les perspectives d’applications sont très variées comme par exemple dans le domaine chirurgical ou dans la robotique industrielle.
  • Inocs dont les objectifs de recherche sont de modéliser et résoudre des problèmes d’optimisation de grande taille avec des structures complexes. Cette équipe a récemment collaboré avec la société Colisweb pour optimiser les tournées de livraison des colis grâce à la programmation mathématique.

L’emploi comme facteur de réussite

Pourquoi signer à nouveau un accord-cadre, neuf ans plus tard ? « Pour actualiser le partenariat, ajuster les modes de fonctionnements, ne pas rester figé sur un accord datant de 2007. C'est aussi l'occasion de se féliciter de nos actions, il est important de souligner ce qui fonctionne » , explique David Simplot-Ryl, directeur du centre Inria Lille - Nord Europe.

En termes d'accomplissement, ces partenariats favorisent également l'embauche de chercheurs. « L'équipe Defrost vient de recruter un chargé de recherche » , cite David Simplot-Ryl. Au total, 42 personnes composent les équipes alliant Inria et Centrale Lille.

Mots-clés : Robotique déformable Centrale Lille Defrost team CRIStAL Inocs Accord-cadre Partenariats

Haut de page

Suivez Inria