Sites Inria

Nomination

Laurence Goussu - 25/01/2018

François Sillion, Président-directeur général par intérim d’Inria, élu à la présidence d’Allistene. Claude Labit nommé délégué général de l’Alliance

François Sillion, Président-directeur général par intérim d’Inria, a été élu par le Comité de coordination de l’alliance à la présidence d’Allistene (Alliance des sciences et technologies du numérique) le 18 Janvier 2018. Il succède à Antoine Petit, qui vient d’être nommé président du CNRS et à Brigitte Plateau, ancienne administratrice générale de Grenoble INP et récemment nommée directrice générale à l’enseignement supérieur et à l’insertion professionnelle au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, qui présidait l’alliance depuis 2014.
Allistene a également désigné Claude Labit, directeur de recherche Inria, comme délégué général de l’Alliance afin d’impulser et coordonner ses actions.

Allistene, l’alliance des sciences et technologies du numérique, accompagne depuis 2009 les mutations économiques et sociales liées à la diffusion des technologies numériques. L’alliance a pour but d’assurer une coordination des différents acteurs de la recherche dans les sciences et technologies du numérique, afin d’élaborer un programme cohérent et ambitieux de recherche et de développement technologique. Elle permet d’identifier des priorités scientifiques et technologiques communes et de renforcer les partenariats entre les opérateurs publics (universités, écoles, instituts), tout en créant de nouvelles synergies avec les entreprises.

Allistene regroupe en tant que membres fondateurs la CDEFI, le CEA, le CNRS, la CPU, Inria et l’institut Mines-Télécom.

Les objectifs de l’alliance sont de :
• coordonner les acteurs de la fonction programmatique autour de priorités scientifiques et technologiques ;
• élaborer des programmes nationaux répondant à ces priorités et des modalités pour la mise en œuvre de ces programmes ;
• renforcer les partenariats et les synergies entre l’ensemble des opérateurs de la recherche du domaine, universités, écoles, instituts, et aussi les entreprises en particulier au sein des pôles de compétitivité du numérique ;
• prolonger les priorités et programmes nationaux dans les différentes initiatives européennes et internationales relevant du domaine.

Pour Francois Sillion : « il est important que les principaux acteurs académiques des sciences du numérique puissent travailler ensemble dans une structure souple comme Allistene, afin de construire une vision globale et partagée, et de la porter auprès de l’ensemble des acteurs français et européens.  »

Mots-clés : Alliance Recherche Allistene Partenariat

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !