Sites Inria

Start-up

Laurence Goussu - 20/07/2017

Neurinnov, future start-up spécialisée dans les neuroprothèses destinées à des patients tétraplégiques, lauréate du concours iLAB 2017

Neurinnov est un projet de start-up issu des travaux de recherche conjoints d’Inria, de l’université de Montpellier et du CNRS. Il fait suite à quinze années de recherches pointues dans le domaine des neuroprothèses et capteurs implantables ou externes dans le contexte de déficiences sensorimotrices sévères telles que celles rencontrées chez les blessés médullaires. Ce domaine qui porte à la fois des enjeux sociétaux pour améliorer la qualité de vie des patients et des enjeux industriels en matière de dispositifs implantés innovants est très peu représenté en France.
L’objectif de la société est de proposer des dispositifs médicaux implantables actifs (DMIA) fondés sur une technologie générique personnalisable en fonction de la complexité du besoin de chaque individu.

Des travaux de recherche autour de la stimulation électrique fonctionnelle

La technologie proposée par Neurinnov repose sur les travaux de l’équipe-projet commune à Inria/UM/CNRS nommée CAMIN (ex-DEMAR), spécialisée dans les déficiences sensori-motrices sévères sans alternative thérapeutique. Les travaux de cette équipe, précédemment dirigée par David Guiraud, portent sur la stimulation électrique fonctionnelle, destinée à la restauration du mouvement de membres paralysés. Ils ont donné lieu à deux brevets et deux logiciels transférés à la future start-up.
C’est actuellement Christine Azevedo qui poursuit les recherches à la tête de l’équipe CAMIN. Elle a participé en 2016 avec un patient paraplégique au Cybathlon, une compétition sportive pour athlètes handicapés équipés d’appareillage de haute technologie.

Lever des fonds pour le projet Neurinnov

Le projet Neurinnov a été lancé fin 2015 par deux chercheurs confirmés, David Guiraud (Inria) et David Andreu (UM) avec le soutien et le coaching d'Inria à travers Inria Hub, un dispositif de soutien mis en place pour aider les chercheurs dans leurs actions de développement technologique et de transfert et l’appui du Service Transfert, Innovation et Partenariats du centre de recherche de Sophia Antipolis – Méditerranée pour les aspects composition de l'équipe et business. Inria est également mandaté pour valoriser la technologie qui sera transférée dans Neurinnov pour le compte de l'UM et du CNRS.
Courant 2016, l’équipe s’est adjoint l’expertise de Serge Renaux, dirigeant notamment des sociétés Atrotech (Finlande) et NeuroResp (France) qui fabriquent et commercialisent des neurostimulateurs de la fonction respiratoire. Il est chargé des aspects marketing, gestion et qualité.

Actuellement la future start-up cherche à lever des fonds en vue d’une création très rapide.

Mots-clés : Stimulation électrique Santé Start-up Neuroprothèses Handicap Appareillage Cybahlon

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !