Sites Inria

English version

Inria Chile

Laurence Goussu (*) - 30/07/2019

Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, a visité le centre Inria Chile

À l’occasion de son déplacement au Chili, Jean-Yves Le Drian a visité le seul centre Inria situé au-delà de nos frontières le 25 juillet. Cette visite renforce les engagements pris par la France et le Chili le 8 octobre 2018. Les deux chefs d’État étaient alors convenus d’adopter une feuille de route bilatérale définissant l’étendue des relations entre les deux pays pour les trois prochaines années. Un des axes clés de la feuille de route bilatérale porte sur l’amplification des échanges économiques entre la France et le Chili, avec un point d’attention particulier sur l’innovation, l’intelligence artificielle, les technologies de l’information et de communication et le développement durable. Ils sont notamment de même avis quant à l’importance de l’existence de centres de recherche franco-chiliens, tels que celui d’Inria Chile, moteurs d’innovation technologique.

Lors de son troisième et dernier jour de déplacement, Jean-Yves Le Drian a rencontré des entreprises françaises implantées au Chili. Il a ensuite visité Inria Chile, le seul centre Inria à l’international, qui a pour mission de mener et d’articuler des activités de recherche et de développement à fort impact dans le domaine des technologies numériques au service de la société ; notamment en consolidant son excellence scientifique, en renforçant l’impact économique et en soutenant les politiques publiques de l’écosystème franco-chilien.

Jean-Yves Le Drian a été reçu par la directrice du centre Inria Chile, le docteur Nayat Sánchez Pi , qui lui a présenté l’institut, en soulignant la volonté d’Inria Chile de renforcer les relations entre les écosystèmes industriels français et local au Chili, catalyseur d’impact économique.

Lors de cette visite, Jean-Yves Le Drian était accompagné par Frédéric Doré , directeur des Amériques et des Caraïbes au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Simond de Galbert , conseiller du ministre, et de Roland Dubertrand , ambassadeur de France au Chili.

À l’occasion de cette rencontre, le ministre a eu l’opportunité d’examiner plus précisément l’impact de l’action d’Inria au Chili et de certaines innovations dans des domaines spécifiques tels que l’astronomie, l’exploitation minière et les énergies renouvelables.

« Inria a tissé des liens solides avec l’industrie française. Nous étudions la possibilité de créer des laboratoires communs entre les entreprises françaises présentes au Chili et les entreprises chiliennes afin d’accélérer leur processus de transformation digitale. Nous travaillons à renforcer ces liens. Un exemple de ce partenariat public-privé : la collaboration entreprise entre Inria Chile et Naval Group », Dr Nayat Sánchez-Pi , directrice Inria Chile.

Inria Chile : une porte d’entrée pour les entreprises et startups françaises en Amérique latine

Inria Chile coopère efficacement avec les entreprises, institutions et les startups pour relever le challenge de la révolution digitale. Le but étant d’inspirer et de sensibiliser les futures générations de scientifiques et d’ingénieurs à jouer un rôle prépondérant dans cette transformation.
Le centre Inria Chile est également un catalyseur pour les activités de R&D des entreprises et startups françaises au Chili et plus généralement en Amérique latine.

« L’ambition d’Inria est de renforcer l’impact gagnant-gagnant d’Inria Chile : contribuer à la transformation digitale du Chili et renforcer le rayonnement international et l’attractivité de la recherche et de l’innovation françaises. Il y a une dynamique politique singulière avec le partenariat franco-chilien, initié par le Président Macron et le Président Pinera », Bruno Sportisse , PDG d’Inria.

Inria Chile dispose de deux autres dispositifs pour transmettre les connaissances, compétences et technologies. Le Centre de formation en technologies avancées est destiné aux entreprises qui cherchent à innover dans les deeptechs . Grâce à ce programme de formation, les entreprises bénéficient directement des connaissances des experts Inria ainsi que des technologies en open source de l’institut.
En outre, le Studio technologique dédié aux startups valorise la création d’entreprises basées sur les nouvelles technologies au travers de divers mécanismes, d’association et de soutien.

« Notre Centre de formation Inria Chile a été mis en place pour rendre la technologie de pointe accessible à tous. Nous mettons en œuvre des stages de formation grâce aux technologies open source d’Inria. Notre volonté est d’impacter l’économie en formant les personnes à la deeptech, qui aura dans le futur un impact direct sur la création d’emplois. La création de startups est également un moyen reconnu de transfert technologique et d’impact sur la société. Avec le Studio technologique dédié aux startups d’Inria Chile, nous voulons apporter notre soutien aux startups technologiques, non seulement chiliennes, mais aussi françaises, par le biais de notre programme Softlanding, qui vise à pénétrer le marché chilien et latino-américain », Dr Nayat Sánchez Pi , directrice Inria Chile.

Chili : hôte de la COP 25 , le plus important sommet mondial sur le changement climatique

La prochaine conférence mondiale sur le climat (COP25) se tiendra à Santiago du Chili du 2 au 13 décembre 2019. Ce sommet rassemblera les hauts représentants de 197 pays, afin de promouvoir une politique active de protection de la planète.
Cet événement permettra également de fixer des objectifs en conformité avec l’Accord de Paris , et d’améliorer les objectifs pour chacun des pays.
Inria Chile participera à la COP 25 avec d’autres organisations de l’écosystème franco-chilien.
Inria Chile est également impliqué dans des projets consacrés aux ressources naturelles et à l’impact sur l’environnement.

Mots-clés : Amérique Latine Start-up Jean-Yves le Drian Transfert Innovation Naval Group Inria Chile COP25

Haut de page

Suivez Inria