Sites Inria

English version

Partenariat

4/05/2010

Inria et OSEO s’associent pour accompagner le développement des PME innovantes dans le domaine des STIC et du logiciel

Michel Cosnard, Président-directeur général de l’Inria et François Drouin, Président-directeur général d’OSEO ont signé un accord de partenariat pour une durée de 3 ans. Les deux organismes s’associent pour renforcer l’innovation dans les PME intervenant dans le domaine des STIC et du logiciel.

Accroître les capacités d’innovation des PME dans le domaine des STIC et du logiciel

Favoriser les capacités d’innovation des PME étant une priorité partagée par l’Inria et OSEO, les deux organismes ont décidé de s’associer pour mettre en œuvre un ensemble d’actions conjointes.
Acteur national majeur du transfert dans les sciences numériques, l’Inria franchit une nouvelle étape dans le renforcement de sa politique de transfert à destination des PME. « Accompagner le développement des PME innovantes dans notre domaine est une priorité de notre politique de transfert, notamment en partenariat avec les pôles de compétitivité. Nous avons ainsi construit de nouveaux dispositifs dédiés aux PME tels que les Inria Innovation Lab  (ex I-Lab), partenariat structuré à des fins de transfert qui associe une de nos équipes avec une PME. En nous associant avec OSEO, nous sommes convaincus que nous pourrons renforcer les opportunités de transfert de la recherche publique vers les PME innovantes dans notre domaine »  affirme Michel Cosnard, Président directeur-général de l’Inria.
« La France excelle dans le domaine de la recherche et développement. Et nous devons nous efforcer à ce que davantage d’idées trouvent leur marché et contribuent ainsi à la compétitivité de notre pays. C’est une des priorités d’OSEO : faire le lien entre la R&D et les PME innovantes. Pour cela, nous avons décidé de renforcer les liens naturels qui existent entre l’Inria et OSEO. Je me réjouis de ce partenariat qui nous permettra de mieux valoriser les projets de R&D et le transfert de technologie dans le domaine des STIC » a rajouté François Drouin, Président directeur-général d’OSEO.

Identifier les opportunités de transfert dans des domaines clés et accompagner le processus d’innovation sur la durée : deux enjeux prioritaires

Pour garantir le succès de leurs actions conjointes, l’Inria et OSEO placent au cœur de leur partenariat trois principes essentiels : la définition de priorités stratégiques sur des thèmes de transfert et d’innovation explicitement identifiés dans le domaine des STIC ; la consolidation ou la création d’une dynamique de projets de transfert vers des PME innovantes dans le domaine des STIC, en partenariat avec les pôles de compétitivité concernés et le renforcement d’une logique de suivi et d’accompagnement, sur le long terme, de projets identifiés comme à fort potentiel.


À ce jour, l’Inria et OSEO ont décidé de mener ensemble les actions suivantes :


Stimuler les opportunités de transfert à destination de PME innovantes via un programme coordonné « STIC-PME »


Le programme est focalisé sur l’émergence et la construction de projets de qualité, en amont des outils de soutien à la R&D et à l’innovation déjà existants. L’objet du programme est, pour un domaine de transfert identifié, de :

  • sensibiliser les entreprises et identifier les PME intéressées, notamment en partenariat avec des pôles de compétitivité partenaires, via l’organisation d’événements dédiés ;
  • construire puis qualifier des projets de transfert qui pourraient en résulter, notamment avec des équipes-projets de l’Inria ou de ses partenaires de la recherche publique ;
  • insérer les projets de transfert qualifiés dans les dispositifs de financement existants.

Les initiatives identifiées à ce jour portent sur les thématiques suivantes :

  • l’accès des PME innovantes au calcul intensif ;
  • le développement des applications mobiles sur smartphones ;
  • la ville numérique durable.

Chacune de ces initiatives disposera d’un fonctionnement propre. Les deux premières initiatives vont être lancées dans les semaines qui viennent.
Un comité de pilotage, composé de représentants de l’Inria et de OSEO, se réunira au minimum deux fois par an. Il aura notamment pour mission de définir les actions conjointes et d’établir un bilan annuel de ces actions pour, le cas échéant, les réorienter.


S’associer au sein du comité de suivi des actions de transfert technologique de l’Inria


Mis en place en janvier 2009, le comité de suivi des actions de transfert technologique de l’Inria a pour vocation de donner un avis sur les projets de transfert technologique dans le domaine des STIC, issus pour une part majoritaire des équipes de l’Inria, notamment à destination des PME innovantes. Il assure également un suivi régulier des projets afin de s’assurer de leur bonne mise en œuvre. Pour ce faire, il se réunit une demi-journée 5 fois par an et est composé de membres extérieurs à l’Inria ) ayant une vision marché. En 2009, le comité a analysé 39 dossiers.
Désormais, un représentant d’OSEO participera à l’évaluation des projets de transfert à destination des PME innovantes. Il pourra ainsi donner les informations permettant de faciliter l’accès aux dispositifs de financement de l’innovation.


Informer, via une lettre d’information, les PME innovantes sur les opportunités et conditions de transfert dans les STIC et notamment le logiciel


Afin de promouvoir l’offre de la recherche publique à destination des PME innovantes dans le domaine des STIC, et notamment du logiciel, et préciser les conditions d’accès à des dispositifs éventuels de financement, l’Inria et OSEO vont lancer une lettre d’information dédiée au cours du second trimestre 2010. Cette action fait notamment partie du partenariat proposé par l’Inria aux dispositifs mutualisés de transfert, afin de conforter le transfert dans les STIC.

À propos

GENCI

GENCI, Grand Equipement National de Calcul Intensif, est une société civile détenue à 49 % par l’Etat représenté par le Ministère de la Recherche et l’Enseignement Supérieur, 20 % par le CEA, 20 % par le CNRS, 10 % par les Universités et 1% par l’Inria.
Né de la volonté politique de placer la France au meilleur niveau européen et international dans le domaine du calcul intensif, fort de l'association des principaux acteurs de la recherche académique et du soutien des pouvoirs publics, GENCI poursuit trois grandes missions depuis sa création en 2007 :
  * mettre en place et coordonner les principaux équipements des grands centres nationaux civils dont il assure le financement et est propriétaire ;
  * promouvoir l'organisation d'un espace européen du calcul intensif et participer à ses réalisations. A ce titre, GENCI représente la France dans l'infrastructure permanente de recherche PRACE ;
  * promouvoir la simulation et le calcul intensif auprès des acteurs de la recherche fondamentale et industrielle.

Inria

Établissement public à caractère scientifique et technologique, sous tutelle des ministères chargés de la Recherche et de l'Industrie. Budget annuel (2009) : 217 M€ dont 21% de ressources propres. Centres régionaux de recherche : Paris - Rocquencourt, Sophia Antipolis – Méditerranée, Grenoble – Rhône-Alpes, Nancy – Grand Est, Rennes – Bretagne Atlantique, Bordeaux – Sud Ouest, Lille – Nord Europe, Saclay – Île-de-France. 3 150 chercheurs, dont plus de 1000 doctorants, travaillant dans plus de 170 équipes-projets dont la plupart sont communes avec d’autres organismes, des grandes écoles, des universités. 80 équipes associées dans le monde. Une centaine d’entreprises créées depuis 1984.

OSEO

Entreprise publique, OSEO apporte aux entrepreneurs les moyens de leur développement en finançant leurs projets d’innovation, d’investissement et à l’international. OSEO exerce trois métiers complémentaires : aide à l'innovation, financement des investissements et du cycle d'exploitation des entreprises aux côtés des banques, garantie des concours bancaires et des organismes de capital risque. Les équipes d’OSEO sont mobilisées pour répondre aux besoins des chefs d’entreprises.

Mots-clés : François Drouin Partenariats Innovation Michel Cosnard Communiqué

Haut de page

Suivez Inria