Sites Inria

English version

Télécoms

15/07/2010

Un large groupe d'acteurs français de l'innovation crée l'Initiative services mobiles pour stimuler la croissance de l'écosystème français des applications et des services sur terminaux mobiles

Applications pour réseaux de capteurs sans fil avec l’environnement Srijan  © INRIA / Photo Kaksonen  © Inria / Photo Kaksonen

Inria, l'Institut Télécom, les pôles de compétitivité Cap Digital, SCS et Systematic, l'association Mobile Alley, Telecom Valley, OSEO, Alcatel-Lucent Bell Labs, Bouygues Telecom et un large groupe de PME (dans lequel on retrouve des start-up comme Senda, Appsfactory et Intuitivlab) ont annoncé la mise en place de l'Initiative services mobiles,  qui a vocation à regrouper l'ensemble des acteurs nationaux du domaine.

Les objectifs de cette Initiative sont de stimuler l'écosystème d'innovation et le marché français de la mobilité, de rendre la France visible en termes de technologie et de produits et d'accroître la part de la France dans le marché mondial des services sur mobiles
L’initiative est organisée autour de dix actions concrètes. Parmi ces actions, on citera par exemple :

  1.  Déploiement et mise à disposition d'une place de marché de données publiques et privées pour les développeurs d'applications : sur cette place, les éditeurs de données pourront publier leurs APIs, leurs métadonnées, ainsi que les licences sous lesquelles ils sont prêts à les mettre à disposition. Cette action est déjà en cours dans le cadre du projet Data Publica.
  2.  Cartographie du marché et de l'écosystème : mise en place d'un site web 2.0 présentant l'ensemble des acteurs (grands groupes, PME, donneurs d'ordres, laboratoires de recherche, Pôles, etc.), des technologies, des expertises, des produits, des applications, etc. Cette action est déjà en mise en œuvre via le site www.mobile-jungle.org
  3. Programme ciblé OSEO de soutien aux PME. Inria et OSEO mettront en œuvre un programme d'accompagnement du transfert vers les PME désirant entrer sur ce marché ou y augmenter leur présence.

L'Initiative est à la fois ouverte aux PME innovantes, aux entreprises de taille intermédiaire et aux grands groupes. Elle rassemblera aussi des donneurs d'ordre et des acteurs de la recherche publique. Elle s’appuiera sur une action nationale coordonnée de transfert, à même de susciter un appel d’air au sein des écosystèmes innovants (notamment les pôles de compétitivité), d’animer et de coordonner les initiatives existantes.

La mise en place de projets coopératifs entre grands groupes, PME et laboratoires de recherche, partie intégrante de l'ISM, se fera dans le cadre naturel des pôles de compétitivité. Outre les trois pôles TIC mentionnés ci-dessus, des collaborations seront progressivement mises en place avec d’autres pôles qui souhaiteront rejoindre l’initiative (pôles TIC ou pôles plus verticaux). De manière générale, le lancement de l’initiative n’est qu’un premier pas et d’autres acteurs sont invités à rejoindre cette dynamique.

L'ISM se place aussi clairement dans une perspective européenne et s'intégrera dans la Communauté de la connaissance et de l’innovation EIT ICT Labs, projet de l’Institut européen pour l’innovation et la technologie, porté par Inria pour la France et dont sont notamment membres l'Institut Télécom et Alcatel-Lucent, en partenariat avec plusieurs pôles de compétitivité.
Cette initiative est soutenue par les pouvoirs publics notamment par le secrétariat d'État chargé de la prospective et du développement de l'économie numérique et la Délégation aux usages de l'Internet.
 

« L’initiative services mobiles est un pas important pour créer un écosystème favorable à l’innovation dans le secteur stratégique des services sur mobiles. Dans le prolongement du portail Proxima Mobile, cette initiative devrait aussi permettre de tisser de nouveaux liens entre acteurs français et européens afin qu’ils puissent créer les nouvelles générations de services qui accompagneront l’ensemble des utilisateurs de terminaux mobiles.  », a déclaré à cette occasion, Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet.

« Les enjeux relatifs à la mobilité et aux applications pour " smartphones"  sont donc au cœur du développement de l'économie numérique, et nous sommes bien en présence d'un marché de rupture piloté par l'innovation : technologies nouvelles, nouveaux usages et nouveaux modèles économiques. Marché qui connaît par ailleurs une croissance rapide grâce à un tissu de PME dynamiques et innovantes, positionnées sur l'ensemble de la chaîne de valeur. C'est donc tout naturellement qu'OSEO en partenariat avec Inria s'associe à l'initiative ISM pour faciliter l'émergence et la maturation de projets de transfert de technologies issues de la recherche publique vers les PME innovantes. », a déclaré  Laure  Reinhart, directeur général délégué d'OSEO.

« Les services mobiles constituent un enjeu stratégique du développement de la société numérique. Il est crucial d'agir rapidement car il existe une fenêtre d'opportunité pour que la France et l'Europe puissent avoir une position forte dans le domaine. Ceci passe par des actions de structuration de l'écosystème autour d'une feuille de route, ce qui est l'objet de l'Initiative Services Mobiles. Il existe un vrai potentiel pour le transfert d'Inria sur ces domaines, notamment à destination de PME innovantes. », rappelle Michel Cosnard, Président-directeur général d'Inria.

« Les entrepreneurs, groupes industriels, groupements académiques et de recherche, financeurs, constituent un formidable creuset de compétences et d’innovation pour l’industrie du mobile. La complémentarité de cette initiative avec les efforts de Mobile Alley sera source de collaborations fructueuses au bénéfice de l’écosystème tout entier. Nous nous réjouissons de nous y associer et en contribuant à cette initiative, nous espérons voir l’industrie française du mobile, et sa grande variété d’acteurs, franchir un nouveau pas et se poser en leader sur la scène mondiale.  », a dit à propos de l'ISM Guillaume Girard, délégué général de Mobile Alley.

« Bouygues Telecom soutient l’ISM parce qu’elle a pour but de favoriser les développeurs d’applications français et d’offrir de la sorte plus d’applications intéressantes aux clients des opérateurs. Nous y voyons l’opportunité de faire émerger des standards de fait en termes d’interfaces d’exposition de services et de données », a dit Yves Caseau,  directeur général adjoint, technologies, services et innovation.

« En tant que centre de recherche du groupe Alcatel-Lucent, les Bell Labs contribuent à l’Initiative de services mobiles et mettent à disposition de l’écosystème leurs chercheurs et leurs avancées technologiques de pointe dans le domaine des applications  », note Bruno Aidan, responsable de la recherche sur les applications au sein du groupe. « Alcatel-Lucent met l’innovation ouverte au cœur de sa stratégie  », ajoute-t-il.

Pour Francis Jutand, directeur scientifique de l’Institut Télécom, « Les smartphones constituent aujourd’hui la plate-forme la plus dynamique de développement de services pour la société numérique. L’Institut Télécom et son écosystème de laboratoires de recherche, de PME et de start-up sont heureux de s’associer aux partenaires de l’ISM pour apporter leurs compétences en matière de télécom, de contenus et d’usages. »

À propos

Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE: ALU) est le partenaire privilégié de la transformation des fournisseurs de services, des entreprises, des secteurs stratégiques (défense, énergie, santé, transport) et des administrations du monde entier, leur offrant des services voix, données et vidéo pour leurs propres utilisateurs et clients. Leader dans les réseaux haut débit fixes, mobiles et convergés, les technologies IP et Optique, les applications et les services, Alcatel-Lucent s'appuie sur l'expertise technique et scientifique unique des Bell Labs, une des plus grandes organisations de recherche de l'industrie des communications. Avec une présence dans 130 pays, et l'équipe de service la plus expérimentée de l'industrie, Alcatel-Lucent est un partenaire local avec une dimension internationale. Alcatel-Lucent qui a réalisé des revenus de 15,2 milliards d'euros en 2009, est une société de droit français, avec son siège social à Paris.
Pour plus d’informations, visitez le site d’Alcatel-Lucent à l’adresse http://www.alcatel-lucent.com.
Lisez les dernières notes du blog http://www.alcatel-lucent.com/blog et suivez nous sur Twitter: http://twitter.com/AlcatelLucent.

 Bouygues Telecom

Créée en 1994, Bouygues Telecom compte 10 394 000 clients Mobile, 500 000 clients Fixe et 9 000 collaborateurs. Son ambition est de "devenir la marque préférée de service de communication Mobile, Fixe, TV et Internet" et de libérer les usages en privilégiant l’accueil, le conseil, le service et l’accompagnement de ses clients. Créatrice du forfait Mobile en 1996, Bouygues Telecom lance les premières offres illimitées avec Millennium en 1999 et neo en 2006. En 2008, l’entreprise acquiert son propre réseau Fixe et devient fournisseur d’accès Internet (FAI) avec la Bbox. 2009 est marquée par l’invention d’ideo les Tout-en-un la première offre quadruple play du marché (téléphonie Mobile, Fixe, TV et Internet). En 2010, Bouygues Telecom devient, grâce à ideo 24/24 le premier opérateur à proposer une offre quadruple play avec appels mobiles illimités 24h/24. L’année verra aussi le lancement d’une offre Très Haut Débit Fixe. Son réseau Mobile couvre plus de 98% de la population. L’Internet mobile est accessible grâce au réseau 3G+ qui couvre lui 81% de la population. Seul opérateur à détenir, pour l’ensemble de ses activités Grand Public (Mobile et Fixe), la certification « NF Service Centre de Relation Client » délivrée par AFAQ AFNOR Certification, l’entreprise a aussi été élue n°1 de la relation client en téléphonie mobile pour la quatrième année consécutive. Bouygues Telecom offre une présence de qualité auprès de ses clients grâce à ses conseillers de clientèle, son réseau de distribution de 610 magasins Club Bouygues Telecom et le site Internet disponible 7j/7 et 24h/24. Pour en savoir plus www.bouyguestelecom.fr

 Cap Digital

Cap Digital est le pôle de compétitivité de la filière des contenus et services numériques. Il regroupe plus de 600 adhérents : 530 PME, 20 grands groupes, 50 universités et grandes écoles regroupant 170 laboratoires de recherche. Le pôle couvre 9 communautés de domaine : Services et Usages Mobiles ; Culture, Presse, Media ; Design numérique ; Education et Formation Numériques ; Image, Son et Interactivité ; Ingénierie des connaissances ;Jeu Vidéo ; Logiciel libre, Coopération et nouveaux modèles (CoLLibri) ; Robotique et Objets Communicants (Cap Robotique). Pour soutenir la créativité et la compétitivité de ce secteur industriel qui représente à lui seul un marché mondial de 300 milliards d'euros, Cap Digital mène les actions suivantes : l’aide au développement de la R&D et de l’innovation ; le développement de plates-formes mutualisées ; l’accompagnement dans le développement des entreprises à tous les niveaux ; la gestion prévisionnelle des compétences et l’accompagnement dans le recrutement, la formation et la gestion de projet collaboratif ; l’organisation d’ateliers et de formations ; la veille et la prospective, notamment à travers son programme « Think Digital » ; et le rayonnement et la compétitivité à l’international. La communauté Services et Usages mobiles de Cap Digital rassemble plus de quatre-vingt adhérents au sein du pôle. 41 projets collaboratifs de R&D sont menés dans cette thématique. L’investissement total sur ces projets est de 37 M€, dont 17M€ de financement public.
Pour en savoir plus www.capdigital.com

Inria

Établissement public à caractère scientifique et technologique, sous tutelle des ministères chargés de la Recherche et de l'Industrie. Budget annuel (2009) : 217 M€ dont 21% de ressources propres. Centres régionaux de recherche : Paris - Rocquencourt, Sophia Antipolis – Méditerranée, Grenoble – Rhône-Alpes, Nancy – Grand Est, Rennes – Bretagne Atlantique, Bordeaux – Sud Ouest, Lille – Nord Europe, Saclay – Île-de-France. 3 150 chercheurs, dont plus de 1000 doctorants, travaillant dans plus de 170 équipes-projets dont la plupart sont communes avec d’autres organismes, des grandes écoles, des universités. 80 équipes associées dans le monde. Une centaine d’entreprises créées depuis 1984. Pour en savoir plus : www.Inria.fr

Institut Télécom

L’Institut Télécom est un organisme d’enseignement supérieur et de recherche en sciences et technologies de l'information et de la communication. Il regroupe les grandes écoles Télécom ParisTech, Télécom Bretagne, Télécom SudParis et Télécom Ecole de Management ainsi que deux filiales Télécom Lille1 et EURECOM soit 5550 étudiants, 650 enseignants-chercheurs et 950 doctorants, post-docs et sabbatiques. Acteur européen de référence dans son domaine, l'Institut Télécom constitue depuis 2008 un réseau d’écoles associées : Télécom Saint-Etienne, ENSPS (Strasbourg), ENSEIRB-MATMECA (Bordeaux), Sup’Com Tunis (Tunisie) et l’INP-ENSEEIHT (Toulouse). Tourné vers l'innovation, l’Institut Télécom a été labellisé Institut Carnot avec sa filiale Eurecom en 2006 pour la qualité de sa recherche partenariale et  crée plus de 50 start-up par an dans ses incubateurs. Pour en savoir plus www.institut-telecom.fr

Mobile Alley

Mobile Alley est une association de loi 1901 au service de l’innovation et de l’émergence de nouveaux entrepreneurs dans l’industrie mobile en Europe. Créée en février 2009 par des acteurs européens de l’industrie mobile, elle a son siège à Cergy, France.
Les membres fondateurs incluent : Yves Maitre, Senior Vice President of Devices - Orange - Thierry Buffenoir, CEO - Sagem Wireless, Thomas Serval, Directeur de la division Plateforme et Ecosystème - Microsoft France, Jean Schmitt, Managing Partner - Sofinnova Partners
Mobile Alley est le cluster mobile d’où émergera la prochaine génération d’entrepreneurs alliant croissance et innovation.
Pour en savoir plus www.mobile-alley.org

OSEO

Entreprise publique, OSEO apporte aux entrepreneurs les moyens de leur développement en finançant leurs projets d’innovation, d’investissement et à l’international. OSEO exerce trois métiers complémentaires : aide à l'innovation, financement des investissements et du cycle d'exploitation des entreprises aux côtés des banques, garantie des concours bancaires et des organismes de capital risque. Les équipes d’OSEO sont mobilisées pour répondre aux besoins des chefs d’entreprises. Pour en savoir plus www.oseo.fr

Telecom Valley

Telecom Valley est une communauté innovante qui dynamise les Technologies de l'information, dans le domaine de la Santé, des Eco-Technologies, du Tourisme, etc. Association à but non lucratif des principaux acteurs IT de Sophia Antipolis et ses environs, elle constitue un réseau de grands groupes, de PME, d’organismes de recherche et de formation, de facilitateurs, de partenaires institutionnels et d’organismes de normalisation. Fonctionnant en projets, pilotés par des bénévoles et regroupés en Commissions et Thématiques  (innovation, open source, PME, emploi, etc), l’association Telecom Valley stimule l'innovation technologique sur le territoire et accélère l'adoption des pratiques et usages IT. Pour en savoir plus www.telecom-valley.fr

 Pôle SCS

Le Pôle de compétitivité mondial SCS (Solutions Communicantes Sécurisées), regroupe les acteurs de la microélectronique, des logiciels, des télécommunications, du multimédia, des services et usages des TIC de la Région PACA. Il fédère près de 200 acteurs industriels, laboratoires publics, universités et institutionnels autour de projets de R&D coopératifs répartis sur des marchés en forte croissance : la santé, le tourisme, la
sécurité, le multimédia, la traçabilité… L'ambition du Pôle SCS est de devenir l'acteur incontournable et reconnu dans le domaine des solutions communicantes sécurisées en couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur des métiers des TIC (microélectronique, télécommunications, logiciels et multimédia) à leurs applications et usages. Le Pôle SCS rassemble plus de 200 membres, dont les deux tiers sont des PME, a labellisé plus de 200 projets pour une dépense globale en R&D de plus de 320 millions d'euros. Pour plus d’informations : www.pole-scs.org

 Pôle de Compétitivité Systematic

Au cœur de la révolution numérique, le Pôle de compétitivité mondial Systematic fédère en Ile-de-France plus de 500 acteurs industriels, PME et scientifiques à la croisée de 3 marchés applicatifs à forte dimension sociétale (Automobile & Transports, Télécoms, Sécurité & Défense) et 2 domaines technologiques (Logiciel Libre et Outils de Conception et développement de Systèmes). Dès 2009, Systematic déploie ses technologies et ses solutions vers de nouveaux domaines de marché, « TIC et Ville Durable » et « TIC & Santé » en 2010 dont le développement repose de façon croissante sur les expertises et savoir-faire de Systematic et ses membres.
Pour en savoir plus www.systematic-paris-region.org

Mots-clés : Initiative Services Mobile Partenariats Pôle de compétitivité PME Communiqué

Haut de page

Suivez Inria