Sites Inria

Budget

Muriel Droin - Quivrin - 21/12/2010

Le Budget primitif d'Inria pour 2011 s’élève à 231,1 M€

Le conseil d’administration d’Inria a approuvé le budget primitif de l’institut pour l’année 2011. Il s’élève à 231,1 M€, en augmentation de 5% par rapport à 2010.

Une croissance soutenue des ressources propres et une quasi stabilité de la dotation

Dans un contexte de contrainte budgétaire, les ressources d’Inria seront préservées en 2011, avec une prévision de recettes de 227,6 M€. Ces ressources vont permettre à l’institut de poursuivre la mise en œuvre de son plan stratégique 2008-2012, élaboré pour répondre aux défis sociétaux et aux enjeux économiques qui mobilisent les sciences et technologies de l’information et de la communication.
Au sein de ce budget, la dotation de l’État, en progression de 0,9 %, représente 168 M€, dont 3,1 M€ sont mis en réserve (soit un montant double de celui de 2010), le montant des ressources propres s’élève quant à lui à près de 60 M€, en augmentation de 16 %. Ce budget est équilibré par un prélèvement au fonds de roulement de 3,5 M€, Les 11 M€ de ressources supplémentaires par rapport à 2010 (réserve comprise) proviennent pour 13 % de la dotation, pour 75% des recettes propres et pour 12 % du fonds de roulement.

Un budget construit sur trois priorités

  • Maintenir le soutien aux équipes de recherche

Dans son budget 2011, Inria maintient les moyens de base alloués aux équipes de recherche. Globalement, avec les ressources contractuelles, les dépenses relatives aux activités des équipes de recherche représentent 54,5 % du budget, soit 125,8 M€.

  • Poursuivre les investissements engagés sur les trois centres de Bordeaux, Lille et Saclay

Inria poursuit le développement des trois nouveaux centres de recherche ouverts en 2008, notamment par le financement des projets immobiliers en cours. Sur les 20,2 M€ de dépenses liées aux "opérations d’investissement programmé", 86 % sont alloués aux bâtiments et infrastructures sur ces trois sites.

  • Contenir l’évolution de la masse salariale limitative

Les dépenses des personnels limitatives (assises sur dotation d’État) représentent 119,9 M€, soit 52 % du budget, et sont en hausse de 4 %. Le total des effectifs rémunérés à ce titre se situe 4 % au-dessous du plafond fixé par la loi de finances. La capacité de recrutement en 2011 sera limitée au remplacement des emplois libérés (départs à la retraite, soldes de mobilité externe, fins d’accueil en détachement ou sur contrat). Concernant les chercheurs, 8 postes seront ouverts sur des concours de chargés de recherche et 11 sur des concours de directeurs de recherche. Concernant les ITA, la programmation des recrutements interviendra en avril 2011, après la campagne de mobilité qui sera lancée au début de l’année et portera sur une trentaine de postes.
De leur côté, les dépenses des personnels non-limitatives (assises sur ressources propres) représentent 34,9 M€, soit 15 % du budget, et progressent de 7 %.

Une contraction sensible des moyens de fonctionnement

Des efforts seront réalisés sur les dépenses de fonctionnement et de petit investissement (23,5 % du budget), qui diminueront pour l’ensemble des fonctions de support (- 6 %) mais aussi pour les actions communes de recherche (- 0,4 %).

Structure globale du budget primitif 2011

Mots-clés : Budget Ressources Plan stratégique Organisation Conseil d'administration

Haut de page

Suivez Inria