Sites Inria

Salon Solutions Linux

Muriel Droin - 19/06/2012

Inria déniche les talents de demain sur le Salon Solutions Linux

Les finalistes de Boost Your Code 2012 ! R.-A.Cherrueau, S. Coavoux, C. Desclaux, S. Rannou © Inria / Photo N. Fagot

 Inria participe au salon Solutions Linux, salon Européen dédié à Linux et aux logiciels libres qui se déroule du 19 au 21 juin 2012. L’institut de recherche en sciences du numérique, sera présent sur le stand D25 (village OW2) avec deux de ses équipes de recherche. Dans le cadre d’un atelier, l’Institut remettra le 19 juin le prix de son concours Boost your code au lauréat 2012

Inria, acteur du logiciel libre

Pour déployer de nombreux projets de développement logiciel, Inria recrute chaque année près de 300 ingénieurs. Ces ingénieurs accompagnent les recherches, assurent une expertise en matière de développement logiciel et de conception de plateforme expérimentale en collaborant avec les équipes projets.  Au travers son concours Boost your code, Inria souhaite mieux faire connaître ses métiers et renforcer son attractivité auprès des jeunes ingénieurs. Ce concours récompense depuis deux ans, des ingénieurs étudiants en informatique passionnés de logiciels libres, et ayant des projets de développement en open source représentant un challenge technologique et mettant en œuvre une démarche d’animation de communauté de développeurs. Un appel à projet qui permet chaque année à un(e) étudiant(e) de dernière année de master ou d'école d'ingénieur de bénéficier d'un contrat d'un an dans l'un des huit centres de recherche de l'institut pour réaliser son projet.
Le développement logiciel, notamment collaboratif, tient une place importante chez Inria, car il est utilisé comme objet d’études, mais également pour vérifier et valider les recherches.
Les travaux des deux équipes présentes sur le stand Inria en sont le parfait exemple :
L’équipe Myriads présente le système Virtual Execution Platform développé dans le cadre du projet Européen Contrail. Ce système est chargé de déployer et de gérer de manière élastique des applications distribuées constituées de machines virtuelles.
L’équipe Ascola EMN-Inria, Lina, présente BtrCloud, outil de maîtrise énergétique des centres de données. L'énergie devient une ressource, mais peu de solutions permettent de mesurer, contrôler et optimiser la consommation électrique des salles serveur.

Boost your code

Inria remettra le prix Boost Your Code lors d’un atelier qui se déroulera le 19 juin à 14 heures 30 (Salle Miro) à Christophe Desclaux. La remise des prix aura lieu en présence des membres du Jury : Stéphane UBEDA, Directeur du développement technologie Inria, Stéphane RIBAS, Ingénieur R&D, Inria et Alain Bravo, Directeur général de Supélec (école supérieure de l'électricité) et Vice-Président de Cdefi. Ronan-Alexandre Cherruau, qui est arrivé second sera intégré à l’équipe Ascola pour y réaliser sa thèse.
Cet atelier sera l’occasion pour Gabriel Cardoso, lauréat 2011, de présenter sa plateforme collaborative de création musicale.
Le directeur du centre de recherche Inria Lille-Nord Europe, David Simplot-Ryl  fera quant à lui une présentation technique du projet Aspire-RFID mené par l’équipe Pops qui coopère avec de nombreux partenaires européens, pour mettre à disposition des entreprises une suite logicielle leur permettant d’intégrer la technologie RFID dans leur système d’information.

Portrait du lauréat 2012

Passionné de Web sémantique, Christophe Desclaux est investi dans deux associations. La première, Linux Azur, est sponsorisée par Inria. La seconde, association à but non lucratif, le Réseau des Hébergeurs Indépendants ENgagés (RHIEN) a pour objectif le développement d’un réseau d’hébergeurs alternatifs. Très engagé dans le Iogiciel libre, il a de plus été primé à plusieurs reprises lors du concours inter-universitaire La Nuit de l’Info.
Son projet, ZONE, fournit  une nouvelle approche des flux RSS. Véritable outil de veille, le logiciel de Christophe outrepasse les caractéristiques des agrégateurs classiques de flux RSS, en mobilisant les technologies du web sémantique. Il corrige en outre quelques-unes de leurs limitations, ainsi les informations reçues par l’utilisateur sont-elles filtrées selon plusieurs critères, ce qui rend son utilisation plus pertinente et plus efficace. La mémoire de lecture qui y est intégrée permet d’autre part de fournir une information toujours nouvelle, à l’inverse de Google News par exemple. A destination des entreprises et du grand public, l’application permettra de répondre à leurs besoins d’informations très ciblées. Concrètement, cette solution pourrait à terme être utilisée sur des écrans d’informations. Ceux-ci proposeraient alors des informations différentes en fonction du lieu, mais également de l’heure de diffusion.
Si ZONE est encore à l’état de prototype, Christophe souhaite dans un premier temps donner suite à un article scientifique qu’il a déjà publié en présentant ZONE à la communauté de l’ingénierie des connaissances. Dans un deuxième temps, il se concentrera sur le développement de l’application en elle-même, sur le web mais également sur Android et iOS. Enfin, la fédération d’une communauté lui paraît essentielle afin de faire avancer son projet. Tout au long de l’année, il tiendra un carnet de bord contenant des informations techniques mais également les dernières avancées de son projet.

A propos d'Inria

Créé en 1967, Inria est le seul institut public de recherche entièrement dédié aux sciences du numérique. A l’interface des sciences informatiques et des mathématiques, les 3400 chercheurs d’Inria inventent les technologies numériques de demain. Issus des plus grandes universités, ils croisent avec créativité recherche fondamentale et recherche appliquée. Ils se consacrent à des problèmes concrets, collaborent avec les acteurs de la recherche publique et privée en France et à l’étranger, et transfèrent le fruit de leurs travaux vers les entreprises innovantes.
Les chercheurs des équipes Inria ont publié plus de 4800 articles en 2010. Ils sont à l'origine de plus de 270 brevets actifs et de 105 start-ups. Le budget d'Inria s’élevait en 2010 à 252,5 millions d'euros dont 26% de ressources propres.

Mots-clés : Boost your code 2012 Ingénieur jeunes diplomés Concours Open source

Haut de page

Suivez Inria