Sites Inria

Evénement

Bel Dumé - 13/04/2012

Vincent Quint : des outils et des standards pour le web depuis plus de 20 ans

Vincent Quint est responsable de l’équipe WAM d'Inria Grenoble. Il présentera son article « On the analysis of cascading style sheets », qu'il a co-rédigé avec Pierre Geneves et Nabil Layaida, à la conférence annuelle internationale du web qui se déroulera du 16 au 20 avril à Lyon.

Vincent Quint est arrivé dans le domaine du web, suite à ses travaux sur les réseaux précurseurs de l'Internet (comme Cyclades et EIN dans les années 1970)  puis sur les contenus transmissibles. C'est ainsi que ses recherches se sont portées sur les documents dits « structurés », dont les concepts ont muri dans les années 1980. Le web proprement-dit, est né en 1990, à la jonction du domaine des réseaux et de celui des documents. « Travaillant à Grenoble à l'époque, j'étais tout proche du CERN, d'où tout est parti » nous explique-t-il. « J'ai pu m'impliquer très tôt dans ce nouveau domaine qui réunissait mes principaux sujets d'intérêt. J'y suis encore aujourd'hui.  »

Le web est extrêmement dynamique et évolue sans cesse, ouvrant constamment de nouvelles perspectives de recherche et offrant un champs d'exploration pour de nombreux autres domaines. Un exemple: les documents structurés ont trouvé à travers les formats et langages du web un renouveau sans égal. HTML et XML et toutes les technologies qui leur sont liées sont à la fois un aboutissement des travaux des années 1980 et la source de nouveaux problèmes de recherche. On peut aussi citer d'autres domaines impactés par le web, comme la représentation des connaissances avec le web sémantique et les bases de données avec XML.

Le web constitue un vaste domaine d'application qui permet de rendre très rapidement visible les nouveaux résultats et de leur donner un impact fort.

L’équipe WAM travaille sur les contenus et applications multimédia du web, et particulièrement le langage XML qui joue un rôle clé dans ce domaine. Les contenus audio, vidéo et image sont aujourd'hui isolés dans des sites web et des services spécialisés ; WAM cherche à intégrer toutes ces formes d'informations, pour identifier et rendre possible de nouveaux services . « Nous travaillons sur les langages qui peuvent représenter et traiter ces informations, mais aussi sur les méthodes et outils qui permettent de les créer en ligne  » dit Vincent Quint. « Nous cherchons également à rendre plus facile le développement des applications et contenus web, en créant de nouveaux modèles de contenus et de programmation.  »

L’équipe se focalise également sur la réalité augmentée. De nouveaux formats web pour l'audio interactif 3D  ou les cartes géographiques complètent aujourd’hui les contenus traditionnels du web (pages HTML, vidéos et images) et permettent d'enrichir la réalité perçue à travers un téléphone mobile, par exemple. « Cela peut s'appliquer aussi bien à la visite culturelle d'une ville ou d'un musée qu'au guidage sonore et vocal d'une personne malvoyante  dans ses déplacements urbains.  »

Une autre part importante de l’activité du WAM consiste à transposer certains de leurs résultats de recherche dans les standards du web. Sans standards il n'y a pas de web, nous assure-t-il. « Si on y trouve une telle richesse d'informations et d'applications, et si on peut y accéder par n’importe quel terminal ou réseau, c'est grâce aux formats et protocole standards.  » 

La présentation à WWW2012

« Les résultats que nous présentons dans le programme scientifique de www2012 concernent CSS, le langage de style qui donne aux pages et applications web leur aspect graphique. Nous montrons comment notre approche des problèmes XML peut être étendue pour détecter statiquement un certain nombre de problèmes et d'erreurs dans une feuille de style, sans avoir à la tester laborieusement avec une multitude de pages HTML. Nous poursuivons ces travaux en enrichissant nos outils théoriques pour pouvoir aborder de nouveaux problèmes, comme ceux qui se posent dans le web sémantique, le web des données ou encore les applications et services web.

Cette conférence annuelle est la  conférence du domaine.

 Toute la communauté est présente - scientifique, bien sûr, mais aussi l'industrie du web ainsi que  les utilisateurs des technologies web . C'est l'occasion de rencontrer ou de retrouver nos collègues et d’échanger. On peut aussi toucher un public plus large et trouver de nouvelles opportunités. C'est ainsi, par exemple, que nous avons établi les premiers contacts avec l'équipe du W3C lors d'une des premières conférences de cette série, ce qui a fortement influé sur la suite de nos travaux. Enfin,  il y aura des keynote speakers de renom, comme Tim Berners-Lee. »

Mots-clés : Vincent Quint Centre de recherche Inria Grenoble Rhône-Alpes WWW2012 Web Équipe WAM Standards

Haut de page

Suivez Inria