Sites Inria

English version

Education

MDV - 11/12/2014

Inria au salon des professionnels de l'éducation

© Inria / Photo G. Scagnelli

Le salon Educatec Educatice s'est tenu du 18 au 20 novembre 2014 à Paris. Un événement qui permet chaque année aux professionnels de l'éducation d'échanger sur leurs pratiques pédagogiques autour du numérique.

Le salon Educatec Educatice rassemble chaque année les professionnels de l’enseignement engagés dans l’innovation et le numérique. Entre conférences et démonstrations, ce salon est également l’occasion de nombreux échanges autour des pratiques pédagogiques de chacun.

Cette année encore, Inria était sur place pour présenter ses ressources pédagogiques sur le numérique, notamment :

  • IniRobot, la séquence d’initiation à la robotique conçue par l’équipe Flowers ;
  • Algorithme, sciences manuelles du numérique, le livret d’activités débranchées pour faire découvrir l’informatique aux enfants sans ordinateur.

Martin Quinson est maître de conférences à l’Université de Lorraine. Il travaille sur les activités débranchées depuis plusieurs années. Il a participé à des projets avec des enseignants, pour faire des expérimentations en classe. Son objectif maintenant est de changer d’échelle et pour ce faire, il faut s’appuyer sur les enseignants.

« On participe à un projet avec l’Institut de Recherche en Enseignement des Mathématiques, où on expérimente les activités que je suis venu présenter aujourd’hui. On les a testées notamment avec des élèves de 6e, 5e et 2nde. Le but de ces ateliers, c’est de faire verbaliser les élèves. Ce qui est intéressant quand on demande à un élève de montrer que deux droites sont parallèles, ce ne sont pas les droites : c’est de leur faire verbaliser un raisonnement, organiser leur pensée. Et ces compétences ne sont pas utiles qu’en mathématiques, elles sont indispensables en français aussi !

Donc aujourd’hui je suis là pour montrer ces activités. Ça permet de les faire connaitre et j’espère aussi obtenir des retours pour les améliorer. Mon rêve un peu fou, ce serait qu’un prof me dise : "j’ai essayé, c’est pas mal, d’ailleurs j’en ai rajouté une". »

Les robots Thymio (EPFL) en démonstration pendant le salon Educatec Educatice - © Inria / photos G. Scagnelli / montage S. Barbier


« En ce moment mes 4e fabriquent des maquettes, raconte Léo, professeur de technologie en collège, notamment une maison. Ensuite, avec l’ordinateur, ils peuvent programmer l’ouverture et la fermeture des volets. Et mes élèves de 6e fabriquent des voitures radiocommandées, donc je suis venu voir les différents modèles qui sont construit sur le salon. Ça me permet de regarder les projets innovants, afin d’améliorer mes cours.  »

Sylvian est lui aussi professeur de technologie, mais pas seulement : il travaille également avec EuroSmart. Cette entreprise développe les kits Educaduino, une carte électronique équipée d’un processeur et d’un contrôleur sur laquelle on peut connecter des périphériques, des capteurs, ou des petits moteurs. Grâce à cette carte, on peut concevoir des objets interactifs.

« Ça me permet d'avoir un regard critique sur le matériel et de m'assurer qu’il sera adapté aux besoins de la classe :

  • sur le plan logistique, est-ce que le matériel est adapté ;
  • au niveau des explications, est-ce que les kits sont faciles à prendre en main pour les enseignants ;
  • et d’un point de vue pédagogique, il faut que ça corresponde au programme !

Pour l'instant la programmation n'entre pas exactement dans les programmes de technologie, mais elle est suggérée de temps en temps. Par exemple quand on demande à des élèves de réaliser des projets et de trouver des solutions techniques, il arrive souvent que cette solution soit facilitée par la programmation d'un objet. En mathématiques en revanche, ils travaillent déjà sur les algorithmes, et je pense que ça va arriver en technologie.  »

  • Les robots Thymio (EPFL), objets de la séquence pédagogique IniRobot © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Thymio (EPFL) se déplace en fonction de son environnement © Inria / Photo G. Scagnelli

  • C. Leininger, chef de projet médiation scientifique et G. Giraudon, directeur Inria Sophia Antipolis © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Démonstration du jeu Action Dépollution © Inria / Photo G. Scagnelli

  • Les activités débranchées, version "à emporter" © Inria / Photo G. Scagnelli

Mots-clés : IniRobot Unplugged Educatec Educatice Éducation

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !