Sites Inria

Retour en images

24/11/2016

Inria au Paris Open Source Summit 2016 : retour en images

Les 16 et 17 novembre derniers s'est tenue la seconde édition du Paris Open Source Summit, avec pour slogan « Empowering Open Innovation ». Diamond Sponsor de l'événement, Inria a par là même réaffirmé son engagement pour la culture du libre. Retour sur l'événement.

Plénières

Antoine Petit a exposé les raisons de repenser la recherche avec des modèles ouverts, Thierry Vieville, avec Class'Code, défendu l'importance de l'enseignement du code à l'école et Stéphane Ribas, de fOSSa, développé une brève histoire de l'open source. Roberto Di Cosmo a clôt la première journée par une présentation de l'archive universelle du logiciel, Software Heritage.

Conférences

« Brain computer interaction & Simulation » : Martin Hachet, de POTIOC, et Jussi Lindgren et Jozef Legény, pour OpenViBE et Mensia, se sont exprimés sur les interactions cerveau-machine.

« Modular Robots System for Industries, Robotics & Entertainment » : Bruno Lévy, de l'équipe ALICE, a exposé les usages possibles du logiciel pour l'optimisation de l'impression 3D. Dans le cadre de fOSSa, Christian Duriez, de l'équipe DEFROST, a présenté ses travaux sur les robots-mous.

Autres projets présentés

  • Pharo (langage et environnement de programmation dynamique orienté objet), 
  • OpenVibe (plateforme logicielle pour concevoir, tester et utiliser des interfaces cerveau-ordinateur), 
  • Mensia technologies (logiciel pour l'interaction homme/machine par l'activité cérébrale),
  • Sofa (plateforme de recherche et développement dédiée aux simulations physiques interactives, en particulier à la simulation médicale).

Hugo Talbot, sur Sofa :

« Sofa, c'est un logiciel développé depuis dix ans par Inria et qui vise à faire de la simulation physique. Au début, les applications étaient principalement mécaniques, pour les objets mous, déformables - comme les organes du corps humain, par exemple ! Petit à petit, elles se sont élargies à d'autres types de physique, comme la thermodynamique. Venir ici m'a permis de croiser des industriels, des particuliers, des académiques... ce qui pourrait encourager, dans un premier temps, de possibles collaborations ! »

Hugo Talbot intègre le centre d'Inria Lille - Nord Europe en 2010, où il développe une thèse sur la simulation de l'activité électrique cardiaque.  En 2014, il devient ingénieur de recherche et travaille sur la simulation de phénomènes thermiques tels que la cryoablation, tout en poursuivant ses travaux de thèse. Son intérêt pour la valorisation des travaux de recherche, notamment pour le logiciel Sofa, le conduit au poste de coordinateur du Consortium en décembre 2015.

Loïc Dauphin : « La rencontre entre la robotique et l’internet des objets »

« Dans ma thèse, j'étudie comment, en utilisant des objets connectés sans fils, les calculs nécessaires au fonctionnement des robots sont déportés sur le cloud et permettent d’augmenter la puissance de calcul. L’Internet des objets permet donc de réduire la taille des robots et de réaliser des économies d’énergie et de coûts. In fine, il devra aussi permettre d'ouvrir la robotique à d'avantage de monde ! »

Repéré lors d'un concours « Boost Your Code » où il présente un projet de bibliothèque open-source spécialisée dans la robotique pour les systèmes très contraints, Loïc Dauphin intègre l'équipe FLOWERS du centre Inria Bordeaux - Sud-Ouest. Dans la lignée de ses travaux précédents sur la robotique, il rejoint il y a quelques mois l'équipe INFINE du centre Inria Saclay – Ile-de-France, où il travaille désormais sur RIOT, un OS pour les systèmes embarqués. 

  • Stand Inria, présentation de Software Heritage © Justine Babut

  • Stand Inria © Justine Babut

  • Stand Inria © Justine Babut

  • Stand Inria © Justine Babut

  • Séance plénière, intervention d'Antoine Petit © Justine Babut

  • Séance plénière, intervention de Thierry Vieville © Justine Babut

  • Séance plénière, intervention de Stéphane Ribas © Justine Babut

  • Séance plénière, intervention de Roberto Di Cosmo © Justine Babut

  • Software Heritage sur le stand Inria © Justine Babut

  • Allée d'exposants © Justine Babut

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !