Sites Inria

English version

Prix scientifique

Corinne Pezard - 10/06/2011

Marie–Paule Cani, lauréate du prix Eurographics 2011

Remise du prix Eurographics à Marie-Paule Cani © Nigel W. John, Eurographics association

Marie-Paule Cani vient d’obtenir le prix Eurographics, dans la catégorie "contributions techniques". Cette distinction de renommée internationale vient récompenser ses travaux sur la modélisation et l’animation de scènes et d’objets naturels, et sur la modélisation interactive de formes. Marie-Paule Cani, professeure d’université à Grenoble, dirige l'équipe EVASION, équipe commune au centre Inria Grenoble et au laboratoire Jean Kuntzmann (CNRS et universités de Grenoble).

Le prix Eurographics récompense des contributions majeures en informatique graphique, des réalisations techniques remarquables empreintes de créativité. C'est le cas des travaux de Marie-Paule Cani sur les surfaces implicites et sur les modèles déformables multirésolutions. Elle a par exemple développé plusieurs solutions pour l’animation de scènes naturelles  et, plus récemment, pour les chevelures  et les vêtements des personnages. Ses travaux sur la conception de formes interactives sont également très novateurs. « Nous avons mis au point un modèle d’argile virtuelle temps réel manipulable à main nue grâce à un nouveau dispositif d’interaction, le handnavigator , ainsi que des systèmes de modélisation 3D de formes complexes à partir d’un seul croquis  », indique la chercheuse.

Fondées sur des contributions théoriques, ses recherches ont été appliquées à de nombreux domaines : loisirs numériques (jeux et films d’animation), simulateurs d’entraînement (opérations chirurgicales), prototypage virtuel industriel (cosmétiques testés sur une chevelure virtuelle, etc.)... Autant de réalisations techniques aujourd’hui primées et reconnues. « J’espère que le prix sera un argument pour convaincre les meilleurs étudiants d'intégrer ma nouvelle équipe de recherche.  »

Aujourd’hui, le grand défi est de rendre les outils de création transparents.

Image de synthèse © Laboratoire Jean Kuntzmann-Inria/EPI Evasion

« Les immenses avancées réalisées en modélisation, animation et rendu des images font que le public ne se rend plus trop compte de ce qui est réel et virtuel », poursuit Marie-Paule Cani. « Reste que les logiciels imposent aux artistes infographistes sinon de connaître les modèles mathématiques, au moins de maîtriser des interfaces particulières. Alors que de nos jours, de nombreux utilisateurs – professionnels ou grand public - aimeraient pouvoir créer simplement les éléments d’un monde virtuel, par exemple à partir de croquis 2D . » D’où la nécessité de simplifier les outils de création d'univers  virtuels, de les rendre intuitifs et accessibles aux non initiés.

Pour cela, il faut répondre à l’intuition des utilisateurs et développer des modèles 3D "intelligents" de formes et de mouvements, capables de "comprendre" à partir d’un simple croquis. Comprendre par exemple qu’un vêtement est une surface développable. Une approche originale, encore peu étudiée en Europe, que Marie-Paule Cani entend développer prochainement en créant une nouvelle équipe-projet Inria, appelée IMAGINE .


Marie-Paule Cani, professeure d’université à Grenoble, responsable de l'équipe-projet EVASION

Marie-Paule Cani est diplômée de l’École normale supérieure de Paris. Agrégée de mathématiques, elle a découvert le monde de l’infographie dès son doctorat sous la direction de Claude Puech à l’ENS de 1987 à 1990. « À l’époque, je mettais déjà en place des outils pour la création de formes 3D et de contenu animé en utilisant des modèles géométriques de haut niveau  », se souvient la chercheuse. Mais l'intérêt pour le travail de la forme est plus ancien et plus profond : « Dans ma vie personnelle, j’aimais beaucoup dessiner, sculpter. J’ai retrouvé ce côté créatif dans l’informatique graphique  » .

Nommée maître de conférences en 1991 à l’ENS, la chercheuse quitte Paris en 1993 à l’occasion du déménagement de son équipe iMAGIS à Grenoble. En 1997, tout juste âgée de 32 ans, elle est nommée professeur d’université à l’INP de Grenoble. Elle crée EVASION en 2003, une équipe qui compte près de 30 personnes (chercheurs, postdoctorants, thésards, ingénieurs...).

Mots-clés : Loisirs numériques Informatique Graphique Eurographics Prix Équipe EVASION Marie-Paule Cani

Haut de page

Suivez Inria