Sites Inria

English version

Événement

S. A. (relu M-L.G.) - 31/10/2017

Lancement de l'Inria Project Lab Neuromarkers

Mardi 31 octobre 2017, Alexis Brice, directeur général de l'ICM, Antoine Petit, président-directeur général d'Inria et François Sillion, directeur général délégué à la science, lancent l'Inria Project Lab Neuromarkers , le nouvel IPL visant à concevoir de nouvelles approches informatiques et statistiques pour la prédiction et l'étude de l'évolution des maladies neurodégénératives. 

Nouveau projet collaboratif de grande ampleur, l'Inria Project Lab Neuromarkers réunit les expertises multidisciplinaires d'équipes de recherche issues d'Inria (Aramis, Bonsai, Dyliss, Genscale, Xpop) et de l'ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière) dans les domaines de : l'apprentissage statistique, l'imagerie cérébrale, la bio-informatique, la modélisation de connaissances, la génomique et les maladies neurodégénératives.

Enjeu de santé publique majeur, le traitement de ces maladies rencontre des freins importants, tant dans leur développement que dans leur évaluation. Parmi eux, l'identification et la sélection de populations de patient·e·s idoines pour des essais thérapeutiques, ou l'intégration de données multimodales issues de l'imagerie cérébrale et des technologies "omiques" (NDLR : génomique, transcriptomique… ), dont l'analyse demeure encore complexe.

Ces dernières étant à même de fournir des biomarqueurs de progression et d'aider à isoler des facteurs de risque, l'un des objectifs de ce nouvel IPL consistera en la démonstration du potentiel de ces données dans l'identification des altérations précoces, soit, et c'est le nom du projet, en la "conception de biomarqueurs d'imagerie des maladies neurodégénératives pour les essais cliniques et étude de leurs associations génétiques".

Pour ce faire, Inria sera particulièrement impliqué dans le volet statistique et bioinformatique, quand quatre équipes de l'ICM apporteront leur expertise dans le domaine des maladies neurodégénératives, spécifiquement : la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, la démence fronto-temporale et la sclérose en plaques.  

Nous sommes face à un véritable défi médical et sociétal : pour pouvoir développer de nouveaux traitements, il est indispensable d'intégrer ces données multimodales, ce qui s'avère aujourd'hui encore complexe. C'est là toute l'importance de ce projet.

Olivier Colliot, de l'équipe-projet Aramis

Localisé sur le site hospitalo-universitaire de la Pitié-Salpêtrière, l'ICM s'est imposé comme l'un des leaders mondiaux dans la recherche sur les maladies neurodégénératives. Partenaire d'Inria depuis plus de cinq ans, ce nouveau projet de grande ampleur va permettre de renforcer ce partenariat.

Mots-clés : Maladies neurodégénératives Données multimodales IPL Inria project labs Inria Project Lab ICM

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !