Sites Inria

English version

Software Heritage

A.B. (*) - 7/06/2018

La grande bibliothèque du code source ouvre ses portes à l'UNESCO

En 2017, Inria, notamment au travers du projet Software Heritage , signait une convention avec l’UNESCO en faveur de la préservation et du partage du code source des logiciels. Aujourd’hui, alors que le travail de collecte s’est poursuivi et amplifié, l’UNESCO et Software Heritage sont heureux de célébrer ensemble une nouvelle étape capitale : ouvrir les portes de la plus grande archive jamais constituée et rendre consultable par tous le code source de dizaines de millions de logiciels préservés.

Software Heritage au service de la société, de la science et de l’industrie

Le logiciel est au cœur de tout développement technologique et  joue donc un rôle central et même critique dans notre vie quotidienne, notre industrie et notre société. Afin de préserver ce patrimoine et de répondre aux défis technologiques et scientifiques de demain, il est essentiel de construire dès aujourd’hui une archive universelle et pérenne du logiciel . C’est la raison pour laquelle Inria, convaincu du rôle essentiel du logiciel dans le développement de la société numérique, a souhaité relever le défi en initiant le projet dès 2015.

Software Heritage a pour objectifs de collecter, organiser, préserver, et rendre accessible à tous le code source de tous les logiciels disponibles. En construisant une archive universelle et pérenne du logiciel, Software Heritage a pour objectif de mettre en place une infrastructure essentielle au service de la société, de la science et de l’industrie.

Le besoin de construire une infrastructure capable de référencer tout le code source publiquement disponible et qui s’inscrive dans la durée est clair. L’enjeu n’est pas seulement de préserver les anciens codes sources, mais d’aider les développeurs de nouveaux projets logiciels à trouver, réutiliser, référencer et archiver les nouveaux codes sources.

Mettre à disposition une archive unique et universelle rendant disponibles les codes source de ces logiciels facilite l’accès à la connaissance qu’ils contiennent, soutient la formation à la programmation, et crée un catalogue de référence avec l’ensemble des connaissances, une sorte de Wikipedia du logiciel. Software Heritage s’appuie sur une infrastructure distribuée, avec des partenaires internationaux, de manière à garantir la robustesse et la disponibilité de l’archive.


Nous sommes très fiers de cette étape qui représente un travail considérable : tout le monde peut enfin consulter et télécharger les contenus de l’archive que nous construisons depuis trois ans. Il nous reste encore beaucoup à faire : trouver et archiver tous les codes sources que nous n’avons pas, généraliser le dépôt des codes scientifiques, ajouter des fonctionnalités pour rendre l’archive facile à utiliser pour tous les usages. Pour cela, nous avons besoin de nouveaux partenaires, et du soutien de tous !

                                                        Roberto Di Cosmo, directeur du projet Software Heritage


Software Heritage dévoile le 7 mai le contenu de l’archive

Aujourd'hui, Software Heritage contient plus de 83 millions de projets logiciels , avec plus de quatre milliards de fichiers sources uniques, ainsi que tout l’historique de leur développement, ce qui en fait déjà l’archive de codes source la plus importante de la planète.

À titre d’exemple, vous pouvez notamment y retrouver archivés :

Software Heritage a également noué un partenariat avec HAL, l'archive ouverte pluridisciplinaire, destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Le 3 avril 2017 était signée une convention avec l’UNESCO, ouvrant la voie à des actions communes en faveur de la préservation et du partage du code source des logiciels.

Le projet est soutenu par de nombreux partenaires internationaux comme Microsoft , DANS (institution de l’Académie Royale des Arts et des Sciences néerlandaise), l’université de Bologne, la Société Générale , Huawei , Nokia Bell Labs , Intel ont été rejoints récemment par Google , l'UQAMGitHub , Qwant , FOSSID .


Le projet Software Heritage est une contribution décisive au travail que mène l'UNESCO en faveur du patrimoine. Il incarne des engagements qui sont au cœur de notre mandat : favoriser la libre circulation de l'information et de la culture et encourager les échanges intellectuels en faveur de la paix et du développement.

                                                           Audrey Azoulay, directrice générale de l'UNESCO

Mots-clés : Software heritage Code source Patrimoine logiciel Logiciel libre Open source Unesco

Haut de page

Suivez Inria