Sites Inria

English version

International

A.B.(*) - 2/07/2018

Inria au EuroScience Open Forum

Après Stockholm, Munich, Barcelone, Turin, Dublin, Copenhague et Manchester, Toulouse accueillera ESOF pour sa 8e édition avec pour thème principal Partager la science : vers de nouveaux horizons.  Inria y présentera ses travaux de recherche et de médiation scientifique tout au long de la semaine.

Créé en 2004 par EuroScience, ESOF (EuroScience Open Forum) est la plus grande réunion scientifique interdisciplinaire en Europe et constitue un lieu unique pour organiser débats et rencontres autour des enjeux scientifiques et technologiques, mais aussi des liens de l'innovation avec la société. ESOF comprend un forum international professionnel réunissant plus de 4000 participantes et participants : chercheurs et chercheuses, étudiantes et étudiants, acteurs et actrices économiques, acteurs et actrices sociaux, décideurs et déciedeuses politiques, rédacteurs et rédactrices scientifiques et journalistes du monde entier, mais aussi un festival Science in the city destiné au grand public. L'accueil de cette biennale internationale donne à la ville le titre de "Ville européenne de l'année".

Soutenu par la Commission européenne et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le forum ESOF 2018 se tiendra à Toulouse du 9 au 14 juillet 2018 sous la bannière Partager la Science : vers de nouveaux horizons , qui met en valeur la dimension multidisciplinaire de cet événement consacré à la science et à l'innovation. Son objectif est de promouvoir une science plus ouverte pour répondre aux défis contemporains majeurs tels que les besoins médicaux ou les enjeux environnementaux. Les débats s'articuleront autour de plusieurs  thématiques aussi essentielles que l'intelligence artificielle et le big data , le changement climatique, la santé et vieillissement, le travail et la responsabilité sociale de l'entreprise.

Inria à l'ESOF 2018 : de la recherche à la médiation

Si un stand consacré à la recherche française, sous l’égide du ministère et auquel Inria participe avec une dizaine d’autres organismes, permettra aux participantes et participants de découvrir les domaines de recherche et le rayonnement international de l'institut, quatre chercheurs et chercheuses Inria présenteront également cette année leurs travaux à l'EuroScience Open Forum

  • Aurélien Appriou,  chercheur au sein de l'équipe-projet Potioc, cherche à étudier les états mentaux liés à l’apprentissage, comme la charge de travail cognitif, la curiosité ou la frustration, via les signaux électroencéphalographiques. 
  • Anke Brock, collaboratrice extérieure de l'équipe-projet Potioc, travaille dans le domaine de l'interaction Homme-machine. Ses recherches se concentrent actuellement sur deux axes : rendre l'information géographique interactive en utilisant des techniques d'interaction avancées et rendre l'information géographique accessible aux personnes ayant une déficience visuelle.
  • Lauren Thevin , postdoctorante au sein de l'équipe-projet Potioc, cherche à rendre accessibles les technologies, notamment la réalité virtuelle et la réalité augmentée, aux personnes avec déficience visuelle.
  • Cécile Mazon , doctorante au sein de l'équipe-projet Phoenix, travaille à la création d'outils numériques d'aide à la scolarisation autonome des élèves avec troubles du spectre autistique.

Le festival Science in the City  est, en outre, un élément important de chaque édition de l'ESOF et s'adresse aux curieuses et curieux de science de tous âges. Grâce à des expositions et des spectacles interactifs, le festival contribue à la découverte d'une science qui s'engage, interagit et construit des ponts entre les chercheurs eet chercheuses, les médiateurs et médiatrices scientifiques et le public. Fort de son équipe de médiation, Inria présentera deux expositions :

  • À la Maison de l'Occitanie , du 9 juillet au 8 septembre : L'Informatique de A à Z , exposition sous la forme d'un abécédaire, panorama de la recherche en sciences du numérique ! Chaque lettre illustrée renvoie à un mot choisi par les chercheurs et chercheuses Inria pour évoquer leurs domaines de recherche. Réalisé avec des chercheurs et chercheuses, cet abécédaire constitue une première approche : pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de culture scientifique Interstices.
  • À la médiathèque José Cabanis du 13 juin au 2 septembre : l'exposition De l' homo numericus au citoyen numérique , coproduite par le centre Inria Nancy Grand - Est et la MJC Nomade, aidera le public à maîtriser le numérique pour ne pas le subir. Au travers d’animations ludiques (danse avec le robot Poppy , jeux de logique, écran interactif, application collaborative, visite virtuelle avec casque immersif, etc.), le visiteur ou la visiteuse se familiarisera avec les concepts informatiques et sera sensibilisé.e aux enjeux du numérique dans une quête de citoyenneté éclairée.

Entretien avec Marie-Hélène Pautrat, adjointe à la directrice des partenariats européens et internationaux

« ESOF est la plus grande rencontre interdisciplinaire européenne dédiée à la  science et à l’innovation dans la société. Il s'agit de la première édition  française, à Toulouse, et c’est une occasion pour Inria d’y prendre une part active. De façon surprenante, ESOF est assez peu connu en France, alors que le Forum  bénéficie d’une très bonne notoriété en Europe et constitue de l’avis général une excellente opportunité d’ouverture, en particulier pour les jeunes scientifiques. En inscrivant par ailleurs pleinement la recherche et l’innovation dans la société, ESOF répond à la critique récurrente d’une exclusion des citoyennes et citoyens des grandes conférences. C’est tout particulièrement le cas avec cette édition 2018 dont le slogan est « Partager la science : vers de nouveaux horizons » :  une  approche bien en phase avec les principes d’Inria.

Cette année, le programme scientifique propose des sessions autour de grandes priorités comme le numérique, la santé, les enjeux climatiques, mais invite aussi, de manière transversale à s’interroger sur l’évolution des pratiques de la recherche, du partage des connaissances et des politiques scientifiques. Pour Inria, la participation à ESOF est bien sûr une excellente opportunité de visibilité auprès des jeunes Européennes et Européens qui seront présentes et présents, pour attirer les meilleurs talents, mais aussi pour participer à une réflexion européenne sur les enjeux de la recherche scientifique dans le monde contemporain. »

Mots-clés : Potioc ESOF Médiation scientifique Accessibilité numérique Intelligence artificelle IA Realité virtuelle

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !