Sites Inria

Groupe d’intérêt scientifique

24/07/2012

Grid 5000 s’organise en groupement d’intérêt scientifique

Après dix années de fonctionnement de Grid 5000, infrastructure d’expérimentation pour les systèmes distribués et le cloud , le groupe d’intérêt scientifique (GIS) « G5K » a été créé en mai 2012. L’objectif de ce GIS est de permettre à GRID 5000 de répondre à davantage de défis scientifiques et de pérenniser cette infrastructure vitale pour une large communauté scientifique.

Le GIS a pour vocation de coordonner le fonctionnement de cette infrastructure dont les éléments constituants resteront la propriété des sites qui les mettent à disposition. Il permettra également des réponses coordonnées de la communauté des systèmes distribués dans le cadre de diverses sollicitations, aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

« G5K » sera  un instrument d’expérimentation fiable, reconfigurable suivant les besoins de la recherche, Il sera  complémentaire des infrastructures comme France Grille ou GENCI .

Un instrument unique au monde

En 2003, dans le cadre du programme du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche « Action Concertée Incitative GRID » (Globalisation des Ressources Informatiques et des Données), la communauté scientifique française des systèmes distribués et du calcul parallèle s’est dotée d’un instrument à grande échelle permettant l’expérimentation dans des conditions réelles et compatibles avec la démarche expérimentale.

En quelques années, cette infrastructure a connecté des équipements de calcul et de stockage par un réseau dédié, sécurisé, fiable, isolé d’Internet. Divers sites universitaires pilotes ont mis à disposition des ressources, connectées via un réseau dédié avec le concours de Renater. A la fin du programme ACI GRID, les partenaires ont continué à opérer cette infrastructure pour le compte de l’ensemble de la communauté scientifique nationale s’intéressant au calcul distribué.
Pendant plusieurs années, une forte communauté scientifique s’est structurée autour de cet instrument. GRID 5000 a permis des percées scientifiques importantes dans le domaine des systèmes distribués à haute performance, autour du déploiement d’application, de l’équilibrage de charge, de l’ordonnancement, de la virtualisation des ressources, toutes les technologies qui ont permis l’avènement de l’approche Cloud Computing .

Membres fondateurs du GIS

Les membres fondateurs du groupement d’intérêt scientifique sont la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), la Conférence des Présidents d’Université (CPU), l’Institut dédié aux sciences du numérique (Inria) et l’institut Mines-Telecom, membres fondateurs de l’alliance des sciences et technologies du numérique auquel s’est joint le GIP Renater qui est un partenaire important pour le succès de Grid 5000. Les sites universitaires partenaires principaux ont été invités à rejoindre ce noyau initial des membres fondateurs : Université Rennes 1, Université de Reims, Université Lille 1, ENS Lyon, Université Paul Sabatier Toulouse 3, l’IDRIS, Université de Lorraine, Université de Nice, Université Joseph Fourier, Grenoble INP.

Haut de page

Suivez Inria