Sites Inria

English version

Economie numérique

Marie Gallas-Amblard - 27/11/2013

Fleur Pellerin annonce la création de La French Tech, label de mobilisation et promotion des écosystèmes numériques français

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique

Le 27 novembre 2013 à 18h, à Bercy, Fleur Pellerin,  ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, en présence de Louis Gallois, commissaire général à l’investissement, a présenté officiellement l’initiative French Tech, connue jusqu’à lors sous le nom de code « Quartiers numériques ». Cette initiative vise à structurer et valoriser en France et à l’international les écosystèmes numériques français, - les existants et ceux qui sont à créer - pour in fine favoriser la croissance des entreprises numériques et les aider à devenir des champions internationaux.

Inria se réjouit de la mise en place de cette initiative positive, que l’institut soutient et à laquelle il entend participer à travers notamment ses centres de recherche présents en régions à Lille, Bordeaux, Nancy, Saclay, Rocquencourt, Grenoble (et son antenne à Lyon), Rennes et Sophia Antipolis.

La French Tech s’articule en 3 points saillants :

  • 1 label pour mobiliser les écosystèmes métropolitains qui ensemble deviendront « l’Equipe de France » des écosystèmes numériques
  • 200 millions d’€  investis par l’Etat dans des initiatives privées pour accélérer la croissance des entreprises numériques françaises
  • 15 millions d’€  pour renforcer l’attractivité de la France comme grande nation numérique à l’international

Cette nécessité de soutien à l’économie numérique s’appuie sur des constats de sous exploitation aujourd’hui du potentiel français en la matière (la France occupe le 16e rang dans le classement mondial de l’innovation alors que sa recherche est positionnée entre la 6e et la 8e place) mais surtout sur les promesses d’un secteur en pleine croissance. En effet,  les indicateurs y projettent un potentiel d’un demi point de croissance annuel au PIB français (1 point de croissance constaté aux Etats-Unis ces 30 dernières années).

La mission de la French Tech sera dirigée par David Monteau, ancien Directeur du Transfert et de l’Innovation d’ Inria.

L’appel à idées de programme d’accélération de start ups numériques sera ouvert au fil de l’eau sans date butoir, à partir de la publication de l’appel à labellisation French Tech annoncé en décembre 2013. Les premières labellisations auraient lieu dès avril 2014, une seconde vague est annoncée pour septembre de la même année.

Cette initiative est financée dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et s’appuie sur les opérateurs Caisse des dépôts, BPI France, l’agence française pour les investissements internationaux, et Ubifrance.

Mots-clés : Fleur Pellerin Innovation Start-ups French Tech Transfert Économie numérique

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !