Sites Inria

English version

Laboratoire Inria-Urbana champaign

30/09/2011

Une association fructueuse consacrée au calcul haute performance

Franck Cappello Franck Cappello - © Inria Photo Jim Wallace

Alors que le 5e séminaire du laboratoire commun Inria-Urbana Champain (Joint Laboratory on Petascale Computing - JLPC) vient de s’achever à Grenoble, son codirecteur Franck Cappello tire un bilan de l’activité de cet établissement consacré au calcul haute performance. À l’issue d’une deuxième année d’existence, c’est l’occasion de revenir sur ses résultats les plus emblématiques et de présenter les recherches en cours autour de la climatologie, ainsi que le projet international G8 "Exascale"  auquel le laboratoire commun est associé.

Pour désigner les meilleures publications issues des recherches effectuées au JLPC, Franck Cappello s’en remet au choix de Supercomputing .  Cette importante conférence consacrée au supercalcul intensif a ainsi retenu « quatre publications parmi 352 papiers proposés. L’un de ces articles concerne un système de tolérance aux pannes qui présente les tout premiers résultats de simulation à grande échelle du tremblement de terre du 11 mars 2011 au Japon. »

Côté logiciels, Franck Cappello mentionne « la réussite d'un stage de Master qui se concrétise par un prix ACM (student competition) » . Il s’agit de celui de Matthieu Dorier dont les recherches portent sur une application de simulation de tornades. Cet exemple confirme, selon lui, la qualité des formations dispensées au sein d’un environnement regroupant tous les acteurs de la recherche sur un même campus. Franck Cappello impute également ces résultats positifs à la participation d’équipes compétentes des deux côtés de l’Atlantique, ainsi qu’à la présence d'un permanent Inria à Urbana. « Cela permet de détecter les potentialités de collaboration, de favoriser les discussions et de dénouer beaucoup plus rapidement d’éventuels blocages. »

Ces résultats positifs sont dus à la participation d’équipes compétentes des deux côtés de l’Atlantique.

Ces divers facteurs de réussite contribuent à la renommée du laboratoire commun, au-delà de la France et des États-Unis, puisque le JLPC contribue à l'un des six projets portant sur la simulation du climat en calcul très haute performance sélectionnés à l'appel G8 "Exascale" , parmi plus de 80 projets soumis. Le supercalculateur "Exascale"  permettra de répondre précisément à des questions comme : quels seront les changements en ce qui concerne l'élévation de la mer et des courants marins? (…) Certains codes tournent déjà avec un maillage à 10 kilomètres. Pour l'Exascale , nous visons un maillage à 1 kilomètre. Cela signifie un accroissement très important du maillage et un besoin en puissance de calcul 1 000 fois supérieur.

Franck Cappello remarque que les États-Unis ont plusieurs longueurs d’avance dans ce domaine. Il estime donc souhaitable, aujourd’hui, pour l’Europe « d’arriver à s’associer avec les Américains en veillant à l'équilibre des contributions et des retombées entre les partenaires » .

Mots-clés : Urbana Champain G8 Exascale Séisme Calcul haute performance Tornades JLPC Supercalculateur Supercomputing HPC Climat

Haut de page

Suivez Inria