Sites Inria

English version

Partenariat

6/04/2018

Inria et l’Académie des sciences de Chine signent un protocole d’accord sur l’intelligence artificielle

François Sillon et Ju Zhang - © Inria / Photo G .Scagnelli

Inria et l’Académie des sciences de Chine (CAS) ont signé le 5 avril 2018 à Paris un protocole d’accord sur l’intelligence artificielle. L’objectif est de favoriser le développement de projets de recherche conjoints sur des sujets d’intérêt commun dans le domaine de l’intelligence artificielle et d’encourager la mobilité des scientifiques. Ce partenariat vient renforcer les collaborations qui existent déjà entre Inria et la Chine, notamment dans le cadre du LIAMA.

Des sujets de recherche communs

Ce protocole d’accord vient compléter l’accord CAS-Inria existant qui permet de financer deux nouveaux projets par an pour le LIAMA. Une priorité sera donc donnée, dans le cadre des futurs appels, à des projets sur l’intelligence artificielle.

Inria et la CAS envisagent en particulier de travailler sur les réseaux neuronaux et sur différents champs d’application des technologies de l’intelligence artificielle dans le contexte de la transformation des industries. Il est envisagé de promouvoir des démonstrations pilotes d’application de l’intelligence artificielle dans des secteurs clés comme, par exemple, l’industrie manufacturière, l’agriculture, la culture et la logistique. Des séminaires seront organisés sur ces thématiques par le LIAMA.

Des collaborations avec la Chine depuis 1997

Inria, institut résolument international, multiplie les collaborations sur tous les continents et en développe notamment avec la Chine depuis 1997, date de la création du LIAMA à Pékin. Aujourd’hui, ces collaborations continuent à se structurer en Chine continentale au travers du laboratoire international organisé en Consortium sino-européen depuis 2008.

Le LIAMA est hébergé par l'Institut d'Automatique de l'Académie des Sciences de Chine (CASIA). Il s’est constitué en tant que consortium à partir de 2008 et compte parmi ses membres des partenaires européens et chinois (organismes de recherche, universités, industriels). Le caractère évolutif de la structure du laboratoire permet l’inclusion de nouveaux partenaires au Consortium.

Une centaine de scientifiques français et chinois ont collaboré à des projets de recherche axés sur la fiabilité du logiciel, la sécurité, l’interprétation multimédia et l’interaction, l’imagerie médicale et la modélisation de questions environnementales. Le LIAMA offre ainsi une plate-forme pour l’accueil de scientifiques et de stagiaires.


Cette nouvelle étape dans notre collaboration nous permettra de renforcer les échanges scientifiques en ciblant en particulier le domaine de l’intelligence artificielle et ses applications dans l’industrie, un domaine dans lequel les investissements sont importants tant en Chine qu’en France tout autant que les besoins de formation.

                         Christine Morin, Directrice des partenariats européens et internationaux chez Inria

Mots-clés : Partenariats internationaux Intelligence artificielle IA LIAMA

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !