Sites Inria

English version

USA-France

3/02/2014

2013, année à succès pour le JLPC

Le laboratoire commun Inria-Urbana Champaign (JLPC) a monté avec l'Université d'Argonne un projet de simulation numérique et calcul intensif qui a été sélectionné par le Partner University Fund, l'organisme de financement de la recherche franco-américaine.

Champagne, encore. Un projet de simulation numérique et calcul intensif monté par le Joint Laboratory on Petascale Computing  avec l'Université d'Argonne, Illinois, a été sélectionné en 2013 par le PUF (Partner University Fund), le prestigieux organisme de financement de la recherche franco-américaine.

« Ce fonds permet de consolider et d'élargir la collaboration entre les Etats-Unis et la France dans le domaine de la simulation numérique et du calcul scientifique haute performance  » a déclaré le PDG d’Inria Michel Cosnard à l’occasion du 10ème atelier du laboratoire franco-américain sur le calcul haute performance, en novembre dernier. « Il s’agit en particulier de relever le défi de créer des applications nécessitant des plateformes de simulation et de calcul toujours plus puissantes, efficaces et économes en énergie.  »

Un bilan éloquent

Cette nouvelle distinction du  JLPC s’ajoute à un bilan très positif après seulement quatre années d’existence :

  • un projet sélectionné dans un appel du G8 sur l’"exascale computing " en 2011
  • plus de 50 publications conjointes
  • 3 "student awards " lors de conférences scientifiques
  • 3 logiciels diffusés en Europe et aux États-Unis

Parmi les travaux abordés en 2013 par le JLPC figure aussi le calcul intensif pour la climatologie, un thème introduit par Don Wuebbles , professeur à l'institut des sciences atmosphériques (Urbana Champaign) et membre du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) récompensé par le prix Nobel de la Paix en 2007.

38 équipes associées Inria aux USA

C’est avec les États-Unis que  sont conduites le plus de collaborations, notamment via des Équipes Associées. Celles-ci permettent de faire travailler chercheurs français et américains autour de projets communs, co-financés pendant trois ans. En 2013, 38 équipes associées Inria l’étaient avec les États-Unis, sur 67 au total en activité dans le monde.

« Aujourd'hui, nous structurons nos collaborations dans deux "Inria International Labs", le JLPC et Inria@SiliconValley avec les universités californiennes  », explique Hélène Kirchner , Directrice des relations internationales de l’Institut. « Nous y envoyons des chercheurs confirmés pour un ou deux ans, des post-doctorants en séjours de longue durée et organisons des rencontres scientifiques annuelles pour faire le point sur les actions menées en commun  ».

Localisation

Mots-clés : USA Argonne DRI JLPC Urbana Champaign HPC

Haut de page

Suivez Inria