Calcul haute performance

Géraldine Clermont - 15/11/2010

Supercomputing 2010 : l'Inria pose ses valises à la Nouvelle-Orléans

Super Computing 2010

Pour la 23e édition du Supercomputing, l'Inria se déplace à la Nouvelle-Orléans. Cet évènement mondial réunit du 13 au 19 novembre 2010 les acteurs incontournables du calcul haute performance (HPC). Comme chaque année, l’Inria participe au salon du Supercomputing qui s'ouvre aujourd'hui. Particulièrement actif dans le domaine du HPC, l'institut présentera sur son stand les derniers résultats de ses équipes de recherche et certaines innovations portées par ses start-ups et ses partenaires.

La nouvelle édition de Supercomputing  (SC10) se tiendra cette année à la Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis. Présent au rendez-vous depuis 16 ans, l’Inria mène depuis 30 ans une politique de recherche et d’innovation soutenue dans le domaine du calcul haute performance. Cette année, l’Inria proposera 12 démonstrations scientifiques qui s’articuleront autour de deux grands axes : la recherche d’outils et d’architectures au service du HPC et les recherches axées sur des domaines applicatifs du HPC. On le retrouve de manière transversale dans de nombeuses priorités scientifiques du plan stratégique 2008-2012 telles que :

  • modélisation, simulation et optimisation de systèmes dynamiques complexes (enjeu du passage à l’échelle)
  • programmation (questions de sécurité)
  • communication, information et calcul ubiquitaires (middleware, grilles)
  • interaction avec les mondes réels et virtuels (visualisation de données)

L’institut développe ainsi une expertise scientifique double grâce son implication dans de larges défis applicatifs (environnement, sciences de la terre, biologie, sciences de la vie, physique, énergie…) et ses recherches en informatique :

  • modélisation et modèles numériques pour le HPC
  • algorithmes et solveurs pour le passage à l’échelle
  • visualisation et suivi de simulation
  • middleware
  • architecture des processeurs

Le transfert et l’innovation sont aussi mis à l’honneur lors de ce salon, avec la participation de 4 start-ups Inria et, nouveauté 2010, la participation d’une PME partenaire de l’Inria : HPC Project.

Inria & HPC

Près d’une quarantaine d’équipe-projets Inria mènent des travaux en lien avec le HPC. L’institut conduit notamment une action d’envergure baptisée HEMERA. Regroupant une quinzaine d’équipe-projets Inria et des partenaires comme le LSIIT à Strasbourg et le LAAS et l’IRIT à Toulouse, cette action d’envergure a pour objectif d’expérimenter des problématiques à grande échelle, comme des algorithmes d’optimisation pour les grilles, et d’étudier la robustesse des réseaux pair à pair ou des simulations dans le domaine de l’hydrogéologie ou de l’énergie. Elle vise aussi à animer et élargir la communauté scientifique autour de GRID’5000.

GRID’5000

Auprès d’autres partenaires comme le CNRS ou Renater, l’Inria s’est beaucoup investi dans le développement de la plate-forme de recherche GRID’5000. Six ans après son lancement en 2003, GRID’5000 a rempli ses objectifs et relie plus de 1500 machines en France soit près de 5000 cœurs. La plate-forme accompagne pleinement la recherche HPC pour répondre aux défis scientifiques de grande échelle dans des domaines stratégiques de la santé, de l’environnement et de l’énergie. Voir le communiqué de presse...

Mots-clés : Supercomputing HPC Calcul Haute Performance Innovation

Haut de page